Posted by: africanpressorganization | 6 October 2010

Côte d’Ivoire / L’ONUCI initie une journée d’échanges sur le rôle des radios de proximité en période électorale

 


 

 

Côte d’Ivoire / L’ONUCI initie une journée d’échanges sur le rôle des radios de proximité en période électorale

 

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 6 octobre 2010/African Press Organization (APO)/ — Le Représentant spécial adjoint principal du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire, Abou Moussa, a insisté mercredi 6 octobre à Yamoussoukro, (245 km d’Abidjan), sur le rôle crucial des médias dans le processus électoral.

 

A l’ouverture d’une rencontre d’échanges et d’information avec les Concessionnaires sur le Rôle des Radios privées non commerciales en période électorale, organisée par l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), M Moussa a rappelé que les médias étaient un des critères de la certification du processus électoral, confiée au Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la Côte d’Ivoire par le Conseil de sécurité.

 

Il a exhorté les concessionnaires à contribuer encore plus aujourd’hui, afin de maintenir les radios dans leur rôle de mobilisation citoyenne, d’éducation civique de l’électorat, de lieu d’expression des couches marginalisées et d’amplificateurs des voix des communautés. « Votre soutien est également sollicité pour que les radios, en cette période sensible, continuent d’œuvrer pour un environnement électoral calme », a-t-il indiqué.

 

Le Représentant spécial adjoint principal a mis en exergue toutes les initiatives de l’ONUCI depuis 2005, pour appuyer des radios privées sur toute l’étendue du territoire à travers plus de 30 séminaires de formation, assortis d’ateliers pratiques sur des thèmes variés, pour le renforcement des capacités. « L’ONUCI a également réalisé en 2006 une cartographie des radios privées non commerciales sur le plan national», a-t-il rappelé, ajoutant qu’une dizaine d’entre elles ont déjà bénéficié des projets à impact rapide de la mission.

 

M. Abou Moussa a conclu en appelant les participants à écouter le credo de la communauté internationale, qui invite tous les Ivoiriens, sans exception, à placer l’intérêt général au-dessus de toutes considérations partisanes.

 

Abondant dans le même sens, le Ministre ivoirien de la Communication, Ibrahim Sy Savané, dans son discours d’ouverture, a estimé que les radios privées non commerciales, au-delà de leur trajectoire variée, leur différence de moyens, tant humains que matériels, devraient avoir un point commun, à savoir la volonté commune de s’engager pour la paix et la contribution à créer un climat certes vivant, mais apaisé. Selon le Ministre, cela était à la portée de chacune d’elles.

 

M Savané a salué l’initiative de l’ONUCI à aider les radios privées non commerciales à atteindre ces objectifs en permettant à tous les acteurs concernés de se réunir une fois encore pour échanger autour des questions d’une telle importance. Il a félicité ONUCI FM, qui, par la pédagogie de l’exemple, réconcilie bien des Ivoiriens avec l’écoute de la radio. « J’espère que chacun, dans les limites de la loi et des règlements, pourra y trouver une certaine inspiration », a déclaré le Ministre.

 

M Savané a annoncé la mise en place d’un module complet autour des radios privées non commerciales qui prendra en compte trois aspects clés de l’avenir du secteur, notamment la formation continue des animateurs et journalistes, la formation à l’entretien des équipements, et la formation au management d’une radio.

 

Auparavant, l’Adjoint au maire de Yamoussoukro, Kouamé Anatole, avait indiqué que le rôle des médias allait s’accentuer et s’accélérer à compter de maintenant. Rappelant les dérives préjudiciables d’une radio de haine, M Kouamé a exhorté les animateurs et les journalistes à éviter à tout prix de telles actions.

 

A sa suite, le Maire d’Oumé, Madame Brigitte Kacou Lou, au nom de l’Union des villes et communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI), s’est félicité de l’appui financier de l’ONUCI aux collectivités en vue de l’aménagement technique de leurs radios de proximité. Elle a noté l’adhésion de l’UVICOCI et l’ensemble des élus de Côte d’Ivoire au programme de formation à la culture démocratique organisé par l’ONUCI, dont l’objectif principal est de favoriser les conditions d’une élection apaisée.

 

Dans le même ordre d’idées, Kamaté Abdou Rahmane du District de Yamoussoukro, au nom du Gouverneur, a estimé que cette rencontre était salutaire car elle avait l’avantage d’anticiper et de canaliser les radios privées.

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: