Posted by: africanpressorganization | 30 September 2010

Côte d’Ivoire / La société civile de San Pedro s’engage a promouvoir les droits de l’homme

 

 


 

 

Côte d’Ivoire / La société civile de San Pedro s’engage a promouvoir les droits de l’homme

 

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 30 septembre 2010/African Press Organization (APO)/ — Cinquante-huit (58) membres de la société civile ont suivi une formation de trois mois en droits de l’homme, organisée par l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) à San Pedro, 368 km au sud-ouest d’Abidjan.

 

 

L’objectif principal de la formation, qui a débuté le 7 juillet pour s’achever le 29 septembre, était de mettre à la disposition des participants, des connaissances en droits de l’homme afin de jeter les bases du respect des droits et libertés fondamentaux. Il s’agissait également de leur donner des notions élémentaires afin qu’ils puissent avoir des reflexes de surveillance et d’éducation aux droits de l’homme.

 

Le chef du Bureau régional des droits de l’homme de l’ONUCI à San Pedro, Roger Agodé, a expliqué que cette formation est « la matérialisation de l’appui de la communauté internationale au renforcement des capacités des organisations de la société civile à la base, dans le domaine de l’éducation aux droits de l’homme». Il a invité les participants à disséminer les connaissances acquises de manière à vulgariser les droits proclamés par l’Etat ivoirien ainsi que ceux contenus dans les instruments internationaux que le pays a ratifiés.

 

Pour Sylvain Néan Téré, président du Congrès International pour la Défense des Droits de l’Homme (CIDDH), les membres de la société civile ont beaucoup appris à l’issue de cette formation. «Nous sommes désormais engagés à défendre et promouvoir les droits de l’homme partout en Côte d’Ivoire et à enseigner les droits et devoirs, la connaissance des devoirs par le citoyen lui permettant de respecter les droits des autres citoyens», a-t-il dit.

 

Un autre participant, le Pasteur Bernard Oulougaï, a annoncé que des actions d’information, de sensibilisation et de formation en droits de l”homme seront désormais menées par la société civile à l’endroit de la population.

 

Présidant la cérémonie de remise de diplômes aux lauréats, Firmin Zozoro Yokozo, Secrétaire général de la préfecture de San Pedro, s’est félicité du choix porté sur San Pedro pour abriter la formation. Soulignant que les droits de l’homme sont assez méconnus, il a exprimé la satisfaction de la préfecture quant à la qualité et la variété des thèmes soumis aux apprenants. «En enseignant aux personnes ici présentes, en sensibilisant trois mois durant, un public aussi vaste que varié aux notions de base des droits de l’homme, vous éveillez en ce public, les reflexes d’observation, de surveillance et de collecte d’informations relatives aux violations des droits de l’homme» a-t-il expliqué.

 

Il a également invité les lauréats à se comporter en défenseurs et en promoteurs des droits de l’homme dans leurs familles, leurs villages et communautés, où ils seront désormais perçus comme un recours par, ou pour, tous ceux qui seront victimes ou témoins de violations des droits de l’homme.

 

Neuf modules ont été dispensés au cours des trois mois de formation, parmi eux «historique et introduction aux droits de l’homme », « mécanismes nationaux et internationaux de protection des droits de l’homme », le droit à la santé de la reproduction » et « les normes internationales relatives aux droits de l’homme concernant les élections.

 

Les autres modules étaient « les droits de l’enfant », « les droits des refugiés », « principes directeurs relatifs au déplacement des personnes à l’intérieur de leur propre pays », « surveillance des droits de l’homme » et « rédaction des rapports et questions émergentes en droits de l’homme».

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: