Posted by: africanpressorganization | 28 July 2010

Côte d’Ivoire / L’ONUCI sensibilise les différentes communautés de Tienkoula à un environnement électoral apaisé

 

 


 

 

Côte d’Ivoire / L’ONUCI sensibilise les différentes communautés de Tienkoula à un environnement électoral apaisé

 

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 28 juillet 2010/African Press Organization (APO)/ — L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), a organisé le 27 juillet 2010, une journée de sensibilisation et d’information pour un environnement électoral apaisé, dénommée « ONUCI-TOUR », au profit des différentes communautés de Tienkoula dans le département de Guiglo, à 586 km au Nord-Ouest d’Abidjan.

 

Cette rencontre à laquelle ont pris part toutes les couches sociales de Tienkoula, a été animée par le Bureau de l’Information publique, la Division de l’Assistance électorale et des Droits de l’Homme de l’ONUCI.

 

Pierre Aby, du Bureau de l’Infirmation publique, après avoir expliqué le mandat et la mission de l’ONUCI, a rappelé aux populations les activités menées au quotidien par sa section pour promouvoir la culture de la paix, la tolérance, le dialogue ,le pardon, la réconciliation et la non-violence, afin de raffermir la cohésion sociale.

 

M. Aby a précisé que l’ONUCI appuie, accompagne et assiste le gouvernement ivoirien dans l’application de l’Accord politique de Ouagadougou (APO) et l’organisation des élections, justes, libres et transparentes. Il a, par ailleurs, invité le public à faire en sorte que le scrutin se déroule dans le calme, le respect et l’unité. « Restez frères et sœurs, main dans la main, maintenant et pour toujours » a-t-il conseillé.

 

Rodrigue Voltaire Bangara de la Division de l’Assistance Electorale, a exhorté les populations à consulter la nouvelle liste électorale provisoire et à prendre part au contentieux. Il leur a demandé d’accepter les résultats des urnes avec responsabilité et dignité.

 

Pour sa part, Esther Esso N’dri, de la Division des Droits de l’Homme, a instruit les populations sur leurs droits et devoirs. Elle a dénoncé les violences faites aux femmes et a encouragé les parents à déclarer et à scolariser leurs enfants.

 

Les populations de Tienkoula visiblement satisfaites de cette rencontre ont posé librement des questions relatives aux violences faites aux femmes et au contentieux électoral.

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: