Posted by: africanpressorganization | 26 July 2010

Banque Africaine de Développement / Mali / Table ronde des bailleurs de fonds du Projet sucrier de Markala

 

 


 

 

Banque Africaine de Développement / Table ronde des bailleurs de fonds du Projet sucrier de Markala

 

TUNIS, Tunisie, 26 juillet 2010/African Press Organization (APO)/ — A la demande du Gouvernement du Mali, la Banque Africaine de Développement a organisé une table ronde des bailleurs de fonds du Projet Sucrier de Markala le 15 juillet 2010 à Tunis. La délégation malienne à cette rencontre était conduite par Monsieur Sanoussi TOURE, Ministre de l’Economie et des Finances et comprenait outre, Monsieur Amadou Abdoulaye DIALLO, Ministre des Investissements, de l’Industrie et du Commerce ; les représentants du Ministère de l’Energie et de l’Eau, du SEDIZON, de la Direction Générale de la Dette Publique, de l’Office du Niger et de l’Energie du Mali et du partenaire technique ILLOVO, Schaffer et SOSUMAR.

 

La Table ronde a vu la participation des bailleurs de fonds à savoir : la DEG, la KFW, la Banque islamique de développement, le Fond de l’OPEP, le Fonds Saoudien de Développement, la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC), la Société financière internationale (SFI), la Banque Africaine de Développement (BAD), Exim Bank Corée, le Fonds Koweitien et la BADEA.

 

Le projet est localisé dans la zone de Markala, ville située dans la région de Ségou, à 275 km de Bamako. Il comprend deux (2) volets : (i) le volet agricole ou volet public du projet, financé sur ressources concessionnelles, concerne l’aménagement d’une zone irriguée de 14.132 ha pour la création des plantations et la production annuelle de 1,48 millions de tonnes de canne à sucre. (ii) le volet industriel, cofinancé par les guichets privés, concerne la création d’une sucrerie d’une capacité de transformation de 7.680 tonnes de canne par jour, ainsi que la production annuelle de 190.000 tonnes de sucre, de 15 millions de litres d’éthanol et la cogénération d’énergie avec une puissance de 30 MW d’électricité, grâce à la valorisation de 60.000 t de mélasse et de 460.000 t de bagasse. Ce Projet est l’un des principaux projets de partenariat public privé que les bailleurs de fonds envisagent de soutenir au Mali.

 

La Table ronde a eu pour objectif de passer en revue les questions techniques, financières, environnementales et sociales liées au projet et le bouclage du financement.

 

Les participants ont traité tous les points inscrits à l’ordre du jour qui avaient trait aux : (i) discussions sur la présentation du Projet; (ii) concertation entre les Bailleurs de Fonds; (iii) annonces et présentations du plan de financement.

Au terme des discussions, les bailleurs de fonds ont confirmé leur intérêt pour le projet et annoncé leur intention de contribution au montage financier. C’est ainsi qu’au terme de la table ronde, les annonces des bailleurs représentées se sont élevées à 240,5 millions de dollars soit près de 120 milliards FCFA pour le volet agricole et près de 290 millions de dollars soit environ 145 milliards pour le volet industriel. Au total des annonces des partenaires techniques et financiers du Mali pour le financement de ce projet se sont élevées à 530,5 millions de dollars soit près de 265 milliards de FCFA.

 

A l’issue de la rencontre, il a été convenu d’organiser une mission conjointe d’évaluation du projet au cours de la deuxième quinzaine du mois de septembre 2010.

 

La participation de la BAD au financement de cet important projet public-privé s’élèvera à près de 42 milliards de FCFA et portera, depuis le début de ses interventions au Mali à 34 opérations dans le secteur du développement rural pour un montant cumulé de 330 millions d’UC soit environ 265 milliards FCFA.

 

SOURCE 

African Development Bank (AfDB)


Categories

%d bloggers like this: