Posted by: APO | 16 July 2010

Retranscription du point de presse hebdomadaire de l’ONUCI

 

Retranscription du point de presse hebdomadaire de l’ONUCI

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 16 juillet 2010/African Press Organization (APO)/ — Hamadoun Touré (Porte-parole de l’ONUCI) Bienvenue à ce point de presse hebdomadaire que je vais commencer par les activités du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire. YJ Choi, rencontre cet après midi, le Premier Ministre Guillaume Soro. La rencontre entre dans le cadre des échanges réguliers du chef de l’Opération des Nations Unies en Côte d’ivoire (ONUCI) avec les principaux acteurs du dossier ivoirien. M. Choi évoquera avec le Premier Ministre les derniers développements du processus de paix. Une place centrale, comme vous pouvez le deviner, sera réservée à la relance du processus électoral qui montre en ce moment des signes de reprise.

 

Dans ce sens, la nouvelle liste électorale provisoire, réceptionnée par la Commission Electorale Indépendante, a été transportée par l’ONUCI vers les 415 commissions électorales locales. Hier déjà, 8 régions ont reçu cette nouvelle liste. Ce matin, l’ONUCI continue cette opération par voie aérienne. Au moment où nous parlons, tous les vols ont quitté Abidjan à destination de l’intérieur du pays. Notre participation à cette activité logistique s’achève dans les prochaines heures et la dissémination de la liste se poursuivra selon une planification arrêtée par la CEI elle-même.

 

En raison du chevauchement de plusieurs opérations sur la liste électorale, l’ONUCI souhaite une plus grande visibilité dans les activités et recommande à ce titre une sensibilisation par objectif afin d’aider les électeurs à avoir une claire idée et à faire un clair distinguo entre deux concepts. D’un côté, vous avez qu’il y a la nouvelle liste électorale provisoire et de l’autre, il y a ce qu’on appelle les activités relevant du guide méthodologique de vérification. Ces activités sont gérées par la Primature. La sensibilisation par objectif, c’est qu’à chaque fois qu’il y a une opération précise, c’est expliquer les tenants et les aboutissants de cette opération aux populations pour qu’elles sachent exactement de quoi il s’agit.

L’ONUCI, qui observe les activités préparatoires de la vérification, constate que des difficultés récurrentes ne permettent pas encore de finaliser une telle opération. Cela dit, nous prenons bonne note du communiqué de la CEI diffusé du 9 juillet dans lequel elle indique clairement que « les opérations de vérification de la liste électorale provisoire (qu’on appelait à l’époque liste ” blanche “), coordonnées par la Primature n’ont aucun impact sur le déroulement du contentieux conduit par la CEI. »

L’ONUCI encourage les parties à avoir une liste électorale définitive, comme vous le savez conditionne tout le reste du processus électoral notamment la confection des cartes d’identité et des cartes d’électeurs, le transport du matériel électoral, la distribution des cartes d’identité et des cartes électorales, et bien sur le scrutin qui doit être précédé de la campagne électorale.

 

Je voudrais maintenant si vous le permettez, vous faire un petit point des activités de la mission. A ce titre, nous allons organiser des séances de sensibilisation et d’information au profit des acteurs de la société civile dans cinq localités de la région du Bas Sassandra. L’organisation de ces séances commencera le 21 juillet pour s’achever le 4 aout, environ trois semaines L’objectif est de contribuer à la tenue d’élections pacifiques et sans violence par la création et la consolidation d’un environnement électoral apaisé.

 

L’exercice a également pour but d’informer les populations sur notre rôle dans le processus de sortie de crise dans le pays à travers les activités de nos différentes sections ou composantes. Il s’agira également de donner aux populations des outils afin qu’elles soient des vecteurs et des relais de messages de paix dans leurs communautés et dans leurs organisations respectives.

Enfin, l’ONUCI continue le séminaire qu’elle a initié depuis lundi au profit des policiers ivoiriens. Il s’agit d’une formation sur la police scientifique et précisément sur la gestion des scènes de crime, les techniques d’intervention, la recherche et la protection des traces et indices et la question de l’identité judiciaire. Des séances pratiques de prise d’empreintes digitales et de photographies vont permettre aux participants de comprendre les méthodes et les techniques utilisées sur une scène de crime. Le séminaire s’achève le 16 juillet. L’ONUCI forme régulièrement les éléments du CCI, auxquels elle fournit également un appui technique et matériel.

 

SOURCE 

NATIONS UNIES


Categories

%d bloggers like this: