Posted by: africanpressorganization | 4 June 2010

Décès de Floribert Chebeya en RDC / Charles Michel se dit « stupéfait et consterné » et soutient la demande de la MONUC d’une enquête indépendante.

 


 

 

Décès de Floribert Chebeya en RDC / Charles Michel se dit « stupéfait et consterné » et soutient la demande de la MONUC d’une enquête indépendante.

 

 

BRUXELLES, Royaume de Belgique, 4 juin 2010/African Press Organization (APO)/ — Le Ministre de la coopération au développement Charles Michel s’est dit stupéfait et consterné par le décès hier à Kinshasa de Floribert Chebeya Bahizire, Président d’une ONG congolaise active dans la défense des Droits de l’Homme. Charles Michel présente ses plus sincères condoléances à son épouse et sa famille.

Depuis mardi soir on était sans nouvelles de Floribert Chebeya, convoqué « à un rendez-vous sollicité auprès de l’inspecteur général de la police nationale congolaise [le général John Numbi] » lors d’un appel téléphonique, dans la matinée de mardi. Floribert Chebeya a finalement été retrouvé mort mercredi, près de Kinshasa.

Floribert CHEBEYA représentait une des voix les plus respectées pour la défense et le respect des droits de l’Homme en République Démocratique du Congo. Il était le Président de la Voix des Sans Voix, une ONG reconnue dans la défense des Droits de l’Homme en RDC et secrétaire exécutif du Réseau National des ONG pour la défense des Droits de l’Homme de la RDC (RENADHOC).

Charles Michel déplore le décès d’un défenseur des droits de l’homme en RDC et demande une enquête indépendante, afin que leurs auteurs soient identifiés et dûment jugés et sanctionnés conformément à la loi congolaise et aux dispositions internationales en matière de protection des droits de l’Homme.

Pour la coopération belge, les droits de l’homme et la démocratie constituent des éléments fondamentaux pour le développement de la RDC, premier pays partenaire pour notre coopération. La Coopération Belge soutient donc activement les Droits de l’homme en RDC tant à travers des appuis à la société civile locale qu’à travers un appui au Haut Commissariat aux Droits de l’homme.

 

SOURCE 

Belgique-Ministère de la coopération au développement


Categories

%d bloggers like this: