Posted by: africanpressorganization | 4 June 2010

Côte d’Ivoire / La société civile échange sur la promotion d’un environnement apaise à Mankono

 


 

 

 

Côte d’Ivoire / La société civile échange sur la promotion d’un environnement apaise à Mankono

 

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 4 juin 2010/African Press Organization (APO)/ — Une cinquantaine de membres de la société civile – représentants des femmes, jeunes, chefs traditionnels et congrégations religieuses – ont pris part mercredi, 2 juin, à un atelier de renforcement des capacités organisé au Foyer des jeunes de Mankono par l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI).

 

« Vous êtes les messagers de la paix, relayez à travers toute la ville de Mankono le message de paix que l’ONUCI va vous transmettre au cours de cet atelier», a déclaré le préfet de département, M’Bassidje N’Cho Pierre, aux participants lors de son allocution d’ouverture.

 

Abordant la question du rôle que doit jouer la société civile pour un environnement électoral apaisé, M. Prosper Shabani de la section des Droits de l’Homme de l’ONUCI, a rappelé que la société civile est un levier sur lequel reposent les espoirs de la population. Il a exhorté les participants à contribuer au respect des droits de la population et de multiplier les activités de sensibilisation de celle-ci pour maintenir un climat favorable à la tenue d’élections libres, transparentes et démocratiques.

 

M. Drissa Ouattara de la Division des Affaires civiles a centré sa présentation sur le rôle de la société civile dans le renforcement de la cohésion sociale et la résolution pacifique des conflits. Il a insisté sur le principe de neutralité et d’indépendance pour toute organisation qui se veut de la société civile.

 

Dans sa présentation sur la promotion de la culture de la paix pour un environnement électoral apaisé, M. Désiré Ndagijimana du Bureau de l’Information publique a fait savoir que « la culture de la paix suppose un effort généralisé pour modifier les modes de pensée et d’action afin de promouvoir la paix. Elle signifie transformer les conflits, prévenir les conflits potentiellement violents et restaurer la paix et la confiance dans les populations qui sortent de la guerre ». En ce moment crucial des élections, la Cote d’Ivoire a plus que jamais besoin de cultiver un esprit de tolérance mutuelle entre les différentes composantes de la population pour un rejet collectif de la violence, a dit M Ndagijimana.

 

Dans un exposé consacré à l’éducation citoyenne en période électoral, M. Amos Tuéché de la Division de l’Assistance électorale a insisté sur l’importance du respect des règles du jeu qui, a-t-il souligné, doivent être enseignées à tous les électeurs.

 

A la fin des travaux de cet atelier, les participants se sont réjouis du résultat des échanges et se sont engagés à relayer l’information à la population.

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: