Posted by: APO | 15 May 2010

Conférence de presse sur la perspective africaine de la réforme du secteur de la sécurité

 

Conférence de presse sur la perspective africaine de la réforme du secteur de la sécurité

 

NEW YORK, 15 mai 2010/African Press Organization (APO)/ — Le Chef du Groupe de la réforme du secteur de la sécurité (RSS) au Département des opérations de maintien de la paix (DOMP), a rendu compte, aujourd’hui, des travaux du Forum de haut niveau sur la perspective africaine de la RSS, qui s’est achevé aujourd’hui à New York, après avoir commencé hier par un atelier d’experts.

Au cours d’une conférence de presse donnée au Siège de l’ONU à New York, M. Adedeji Ebo a expliqué que, comme la RSS touche principalement l’Afrique, il est important d’entendre un point de vue spécifique car, à ce stade, la réforme n’a pas assez de « contenu africain ».

Le Forum, qui devrait être convoqué désormais tous les deux ans, s’inscrit dans le contexte d’une nouvelle approche de l’ONU en matière de RSS et du partenariat stratégique entre l’Organisation et la Commission de l’Union africaine. Après avoir rappelé les thèmes centraux de la RSS que sont l’appropriation nationale, la coordination de l’aide internationale et la dimension régionale des processus de réforme, M. Ebo s’est attardé sur le rôle de l’Union africaine qui développe actuellement un cadre régional de RSS, en partenariat avec les Nations Unies.

Contrairement à ce qui se dit souvent, a précisé le représentant du Département des opérations de maintien de la paix, les pays africains ne se contentent pas de recevoir de l’aide en matière de RSS, mais ont bien mis en place un système de coopération horizontale intégrée sur le plan régional.

Parmi les idées avancées pendant le Forum, M. Ebo a cité l’élaboration d’un code de conduite pour les forces armées et le personnel de sécurité en Afrique, qui serait élaboré par l’Union africaine, en coopération avec l’ONU.

Il a également insisté sur le fait que tout processus de RSS doit s’inscrire dans un contexte plus large de bonne gouvernance et de renforcement des institutions nationales, car, sans cela, il n’est pas concevable de réaliser une paix et une sécurité durables.

Le Forum d’experts de haut niveau était organisé conjointement par la Mission du Nigéria et celle de l’Afrique du Sud et a bénéficié du soutien financier des Pays-Bas.

Le Forum a donné lieu à une déclaration commune des deux Coprésidents qui devrait être transmise au Secrétaire général et diffusée auprès des institutions concernées des Nations Unies.

SOURCE 

NATIONS UNIES


Categories

%d bloggers like this: