Posted by: africanpressorganization | 19 April 2010

Comores / Actualités diplomatiques du ministère français des Affaires étrangères / Point de presse du 19 avril 2010.

 

 


 

 

Comores / Actualités diplomatiques du ministère français des Affaires étrangères / Point de presse du 19 avril 2010.

 

 

PARIS, France, 19 avril 2010/African Press Organization (APO)/ — Actualités diplomatiques du ministère français des Affaires étrangères / Point de presse du 19 avril 2010.

(…)

Considérez-vous, comme l’Union africaine (UA), qu’une solution politique est encore possible à la crise née aux Comores de la décision du président Sambi de prolonger son mandat de dix-huit mois ? La France peut-elle contribuer à la réussite des discussions encouragées par l’UA ?

 

Avec d’autres partenaires importants des Comores, tels que l’Union africaine, la France a eu l’occasion, début mars, d’exprimer sa préoccupation quant aux nouvelles tensions politiques, en particulier à Mohéli, survenues à la suite de la décision du Congrès, le 1er mars, de fixer au 27 novembre 2011 la date des prochaines élections du président de l’Union des Comores et des gouverneurs des Iles :

 

– du 8 au 11 avril le Commissaire paix et sécurité de l’Union africaine, Ramtame Lamamra a effectué aux Comores une mission qui a permis de relancer le dialogue politique inter-comorien ;

 

– comme l’Union africaine, la France considère qu’il existe toujours un espace de dialogue entre les acteurs comoriens pour traiter, au plan politique et dans un esprit d’équité et de compromis, des problèmes politiques persistants dans ce pays, tels que la nécessaire harmonisation du calendrier électoral ;

 

– une première session de ce dialogue renouvelé vient de se dérouler à Moroni, du 14 au 18 avril, entre le président Ahmed Sambi et les gouverneurs des trois îles, ainsi qu’avec les représentants de l’opposition ;

 

– des blocages persistent. Ces négociations doivent donc se poursuivre afin de parvenir à trouver rapidement, entre Comoriens, un chronogramme électoral consensuel, respectueux du fragile processus de réconciliation nationale et de stabilisation institutionnelle, soutenu par la communauté internationale depuis 2001 ;

 

– la France appelle l’ensemble des parties comoriennes à reprendre ce dialogue et soutient les efforts internationaux d’appui conduits par l’Union africaine.

 

SOURCE 

France – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: