Posted by: africanpressorganization | 14 April 2010

Ouganda / l’UNESCO recommande la reconstruction du site du Patrimoine mondial

 


 

 

Ouganda / l’UNESCO recommande la reconstruction du site du Patrimoine mondial

 

 

KAMPALA, Ouganda, 14 avril 2010/African Press Organization (APO)/ — La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a exprimé son soulagement d’apprendre que la reconstruction des Tombes des rois du Buganda à Kasubi, site du patrimoine mondial en Ouganda, était envisageable, à la suite de l’incendie qui l’a pratiquement détruit le 16 mars. « Je suis heureuse d’annoncer qu’une mission d’experts confirme la faisabilité de la reconstruction de ce site unique du Patrimoine mondial. L’UNESCO fera tout son possible pour aider les autorités ougandaises à mobiliser les ressources nécessaires afin de faire revivre ce site et garantir sa protection à l’avenir. Nous sommes déjà en train d’activer des fonds d’urgence à cette fin », a-t-elle déclaré.

 

La mission d’experts a été envoyée par l’UNESCO à la demande du gouvernement ougandais. Seuls les murs et une partie de la structure du Muzibu Azaala Mpanga, le mausolée qui abritait les quatre tombes royales, sont encore debout, mais ils ont été sérieusement endommagés. Situé sur la colline de Kasubi, à cinq kilomètres du centre-ville de la capitale Kampala, la construction était couverte de chaume et de bois qui ont brûlé lors de l’incendie.

 

« La reconstruction des tombes est faisable. Le savoir-faire et les matériaux utilisés pour la construction de l’édifice original à la fin du 19e siècle et au début du 20e sont encore disponibles localement », a indiqué Lazare Eloundou, chef de l’unité Afrique au Centre pour le Patrimoine mondial de l’UNESCO, qui a dirigé la mission. « La principale priorité avant même la reconstruction doit être la construction d’abris temporaires pour les tombes royales, afin que les cérémonies et pratiques rituelles puissent se poursuivre et pour permettre la collecte de toutes les données documentaires disponibles concernant le site ».

 

La mission d’experts comprenait également Fumiko Ohinata, spécialiste du programme culture au bureau de l’UNESCO à Nairobi (Kenya), Sébastien Moriset, expert du centre international de recherche français CRATerre-ENSAG, et Donatius Kamamba, conseiller auprès du conseil d’administration du Fonds africain pour le patrimoine mondial (AWHF).

 

Le rapport de la mission sera examiné par le Comité du patrimoine mondial lors de sa prochaine session qui aura lieu au Brésil en juillet-août 2010. Le Comité devrait mobiliser un soutien international à la reconstruction. La mission de l’UNESCO a appelé les autorités ougandaises à attendre l’aide internationale, à la fois matérielle et technique, avant d’entamer la reconstruction.

 

            Les Tombes des rois du Buganda à Kasubi, inscrites sur la Liste du patrimoine mondial en 2001, ont été reconnues comme un chef d’œuvre du génie créateur humain ainsi que comme un témoignage éloquent des traditions culturelles vivantes des Bagandas, le plus important groupe ethnique de l’Ouganda. Depuis sa construction à la fin du XIXe siècle,  ce site est un centre religieux important pour cette communauté.

SOURCE 

United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization (UNESCO)


Categories

%d bloggers like this: