Posted by: africanpressorganization | 30 March 2010

Côte d’Ivoire / Radios de proximité face au défi d’un environnement électoral apaisé

 


 

 

Côte d’Ivoire / Radios de proximité face au défi d’un environnement électoral apaisé

 

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 30 mars 2010/African Press Organization (APO)/ — Un séminaire organisé par l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), en collaboration avec le Conseil National de la Communication Audiovisuelle (CNCA) et l’Union des Radios de proximité de Côte d’Ivoire (URPCI) sur le thème «les radios privées non commerciales face aux défis de l’instauration d’un environnement électoral apaisé» a pris fin le 24 mars 2010, à Korhogo (580 km d’Abidjan).

 

L’objectif principal du séminaire était de permettre aux participants d’identifier des sujets d’information et de sensibilisation de l’électorat dans l’optique de l’instauration et du maintien d’un environnement électoral apaisé. Trente-cinq animateurs de radios venus de plusieurs villes – Korhogo, Odienné, Danané, Katiola, Tengréla, Man, Dabakala, Béoumi, Mankono et Sakassou – y ont pris part.

 

Pour Yoro Sangaré, Consultant Media de l’ONUCI, le séminaire visait aussi à aider les participants à maîtriser les techniques apprises en les appliquant au processus électoral, à leur permettre de disposer d’éléments prêts à être utilisés et à leur faire acquérir des aptitudes nécessaires pour réaliser une campagne d’information et d’éducation des électeurs. Divers sujets ont été abordés, dont la conduite qu’un petitionnaire doit tenir en cas de litige, l’implication des femmes dans le processus électoral et le comportement que les jeunes doivent adopter après la proclamation des résultats des urnes.

 

Expliquant les raisons qui ont amené l’ONUCI a organiser cette formation, Kadidia Ledron du Bureau de l’Information publique de l’ONUCI a rappelé que  les élections constituent une période cruciale où les passions se voient attisées. Dans un tel contexte, les médias ont un devoir de professionnalisme, et doivent aussi avoir la volonté de contribuer à l’apaisement. A travers le séminaire, l’ONUCI cherche à les aider à relever ce défi, a-t-elle expliqué.

Le représentant du président de l’URPCI, Mohamed Diallo, a donné des exemples de la contribution que les radios peuvent apporter. Il a souligné, notamment, qu’il était possible de produire des émissions qui favorisent un climat électoral apaisé par l’élaboration, la conception et la diffusion de messages relatifs à l’éducation civique, la cohésion sociale, au processus électoral et à la participation au vote.

Les participants ont fait plusieurs recommandations, relatives notamment à l’organisation d’ateliers pour leurs promoteurs sur le contenu des textes juridiques les régissant, au traitement rapide des demandes de régularisation des radios, et à l’appui des collectivités décentralisées de leurs localités respectives.

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: