Posted by: africanpressorganization | 30 March 2010

Côte d’Ivoire / L’ONUCI appuie un séminaire sur les droits de l’homme à Dimbokro

 


 

 

 

Côte d’Ivoire / L’ONUCI appuie un séminaire sur les droits de l’homme à Dimbokro

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 30 mars 2010/African Press Organization (APO)/ — L’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a appuyé samedi 27 mars, l’organisation d’un séminaire de formation sur « Droits de l’homme et cohésion sociale, facteurs de paix durable », au bénéfice de 40 leaders communautaires de Dimbokro, à 200 kilomètres au nord d’Abidjan.

Organisée par la Plateforme de la société civile pour la paix et le développement, une association regroupant une quinzaine d’organisations non gouvernementales (ONG) de Dimbokro, le séminaire avait pour but de renforcer les capacités des participants en matière de genre, droits de l’homme, cohésion sociale et promotion de la paix. Il comportait des modules sur les droits de l’homme, le rôle et responsabilité de la société civile dans la prévention des conflits et la sauvegarde la cohésion sociale, et les violences basées sur le genre.

Le président de la plateforme, Kokora David, a relevé la place privilégiée qu’occupent les leaders communautaires dans toute société. Il a estimé que les participants, de par leur disponibilité, montraient qu’ils avaient accepté d’être la semence sur laquelle la société peut compter pour impulser un changement positif.

Marie Puchon, chargée de l’information publique à Yamoussoukro, a rappelé la naissance de cette plateforme créée en mars 2009 à l’initiative de représentants d’ONG et associations de Dimbokro. « Suite à deux séminaires de formation organisés par l’ONUCI dans la région du Nzi Comoé, notamment à Bongouanou en 2008 et à Dimbokro en 2009, la mission a encouragé les ongs et associations à fédérer leurs efforts », a-t-elle expliqué.

L’objectif de cet appui de l’ONUCI est d’assurer un relais dans la vulgarisation du rôle de la société civile dans la cohésion sociale. Pour les ONG, il s’agit d’avoir un cadre d’échange et de fédération des efforts pour le renforcement de la cohésion sociale, la promotion de la paix et le développement. Mme Puchon a réitéré l’engagement de la mission à soutenir les actions de la société civile, avant de demander aux participants d’être, à leur tour, des messagers de paix et de cohésion pacifique entre les communautés.

Le maire de Dimbokro, Nzi N’Guessan Gabriel, a souligné l’opportunité de la formation. « Par ces temps aux remous sociaux récurrents, la formation vient à point nommé, d’autant plus qu’elle s’adresse à ceux-là mêmes qui sont l’interface entre l’autorité et les différentes communautés», a-t-il dit, ajoutant que le pays avait besoin de voir ses fils sensibilisés sur ce genre de sujet.

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: