Posted by: africanpressorganization | 5 March 2010

Cote d’Ivoire / Les populations de Zouan-Hounien s’engagent en faveur d’un climat électoral apaisé

 


 

 

 

Cote d’Ivoire / Les populations de Zouan-Hounien s’engagent en faveur d’un climat électoral apaisé

 

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 5 mars 2010/African Press Organization (APO)/ — Un forum d’échange avec les populations a marqué la deuxième phase de la quatrième édition des Journées de l’ONUCI, organisées du 3 au 5 mars 2010 à Zouan-Hounien, à 750 km à l’ouest d’Abidjan.

 

Sous le thème « Les populations de Zouan-Hounien et l’ONUCI main dans la main pour un environnement électoral apaisé », le forum, présidé par le préfet du département, Boni Agnimel Salomon, a permis aux participants de mieux cerner les réalités locales ainsi que les préoccupations des populations.

 

« Zouan-Hounien nous reçoit alors que l’horizon électoral s’éclaircit et les gros nuages des dernières semaines sont en train de s’évanouir »,
a noté le chef de la délégation de l’ONUCI, Hamadoun Touré. Il a relevé la présence massive des Zouan-Hounienais qui, a-t-il estimé, traduit leur engagement pour établir et consolider un environnement électoral apaisé. « Les atouts sont entre nos mains pour réussir une telle gageure », a assuré M. Touré.

 

Citant les différentes étapes accomplies dans le processus électoral, il a précisé que la Côte d’Ivoire était sur la dernière ligne droite pour remporter la victoire de l’organisation d’élections ouvertes, justes, libres et transparentes.

 

M. Boni Agnimel, le préfet, a salué l’implication de l’ONUCI dans la résolution de la crise et ses nombreuses initiatives en faveur des populations de son département. Il a cité, entre autres, la réalisation des projets à impact rapide et l’organisation d’ateliers de sensibilisation et d’information. Il a invité les populations de Zouan-Hounien à adopter la paix comme crédo.

 

Auparavant, le maire de la commune, Yomi Kpeula Nicolas, a confirmé l’engagement des Zouan-Hounienais à aller à des élections libres, transparentes et sans violences.

 

Sétin Nando Fréderic, représentant le Conseil Général, a, pour sa part, appelé les populations à se mettre au-dessus des considérations politiques pour la sauvegarde de la Côte d’Ivoire. « Le vainqueur des futures élections sera la Côte d’Ivoire », a-t-il noté avant de les exhorter à la préservation des édifices publics et au respect de la légalité constitutionnelle.

 

Les chefs religieux, traditionnels et communautaires, ainsi que les groupes des femmes et des jeunes, ont lu des recommandations issues des travaux en ateliers tenus la veille.

 

Le premier groupe, celui des chefs, a souligné leur engagement à sensibiliser les populations au respect des institutions et des autorités. Ils se sont également engagés à régler les conflits par le jeu des alliances et de la réconciliation.

 

Les femmes ont, quant à elles, souhaité une plus large représentation dans les instances de décision.

 

Le groupe des jeunes a exprimé son engagement à privilégier le dialogue, à éviter la manipulation et à accepter le résultat des urnes.

 

Tous ont souhaité l’appui de l’ONUCI à l’organisation de séances de sensibilisation à la culture de la paix et à la non-violence.

 

Les sections de l’ONUCI présentes à cette journée ont, tour à tour, présenté leurs rôles et activités. Il s’agit des divisions de l’assistance électoral, des droits de l’homme, de l’information publique et des affaires civiles, des unités de la protection de l’enfance, du genre, de l’état de droit, de la conduite et discipline et du conseil juridique, ainsi que de la police et de la force de l’ONUCI.

 

La série de questions qui a suivi les présentations a tourné autour du processus électoral, de l’appui de l’ONUCI aux populations à travers ses projets à impact rapide, la question du genre et les Mille Micro- projets.

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: