Posted by: africanpressorganization | 26 January 2010

Le procès de. Germain Katanga et Mathieu Ngudjolo Chui reprend le 26 janvier 2010

 


 

 

 

Le procès de. Germain Katanga et Mathieu Ngudjolo Chui reprend le 26 janvier 2010

 

 

LA HAYE, Pays-Bas, 26 janvier 2010/African Press Organization (APO)/ — ICC-CPI-20100125-MA60

Situation : République démocratique du Congo (RDC)
Affaire : Le Procureur c. Germain Katanga et Mathieu Ngudjolo Chui

Le procès dans l’affaire Le Procureur c. Germain Katanga et Mathieu Ngudjolo Chui reprendra demain, le 26 janvier 2010. L’audience commencera à 9h00 (Heure locale de La Haye) devant la Chambre de première instance II avec le témoin DRC-OTP-P-0419.  (Calendrier des audiences). Il n’y a pas de mesure de protection additionnelle pour ce témoin qui déposera en anglais.

Les journalistes souhaitant suivre cette audience sont les bienvenus. Il n’est pas nécessaire de confirmer leur présence. Ils sont priés d’emprunter l’entrée publique située sur Regulusweg et de se présenter au plus tard à 8h45. Un titre de presse leur sera demandé à l’entrée.

Ils auront accès à la galerie publique de la salle d’audience I, où des places leur ont été réservées, ainsi qu’au centre de presse.

Les audiences seront publiques sauf si les juges en décident autrement. Elles pourront être suivies sur le site Internet de la CPI, aux adresses suivantes :

Salle d’audience I :

Français : http://livestream.xs4all.nl/icc1.asx

Anglais : http://livestream.xs4all.nl/icc2.asx

Veuillez noter que l’audience publique sera retransmise avec un différé de 30 minutes.

Germain Katanga et Mathieu Ngudjolo Chui, ressortissants congolais, sont accusés de trois chefs de crimes contre l’humanité et de sept chefs de crimes de guerre, prétendument commis dans le cadre d’un conflit armé en Ituri qui a commencé sur le territoire de Djugu et dans la ville de Mongbwalu, et plus particulièrement lors de l’attaque conjointement menée par les combattants dirigés par Mathieu Ngudjolo Chui et Germain Katanga contre le village de Bogoro le 24 février 2003 qui s’inscrivait dans le cadre d’une attaque généralisée et visait non seulement un camp militaire sis dans ce village, mais également la population civile du village.


Pour toute information supplémentaire, veuillez prendre contact avec Mme Sonia Robla, chef de la Section de l’information et de la documentation, en téléphonant au +31 (0)70 515-8089 ou au +31 (0) 6 46 44 87 26 ou en écrivant à sonia.robla@icc-cpi.int.

SOURCE 

International Criminal Court (ICC)


Categories

%d bloggers like this: