Posted by: africanpressorganization | 14 January 2010

L’AMP reçoit une subvention de la Fondation Bill & Melinda Gates pour soutenir la surveillance du choléra en Afrique

 

 


 

 

L’AMP reçoit une subvention de la Fondation Bill & Melinda Gates pour soutenir la surveillance du choléra en Afrique

 

 

PARIS, France, January 14, 2010/African Press Organization (APO)/ — L’Agence de Médecine Préventive (AMP) a reçu une subvention de trois ans de 4.9 millions USD de la Fondation Bill & Melinda Gates pour la création d’un consortium destiné à soutenir la prévention et le contrôle du choléra en Afrique.

L’AMP et le Réseau Africain d’Épidémiologie de Terrain (AFENET) seront les principaux membres du consortium, qui intégrera plusieurs organisations mondialement reconnues dans le domaine de la santé. Le consortium mettra en place un Réseau Africain de Surveillance du Cholera (AFRICHOL) pour renforcer la surveillance épidémiologique et la riposte épidémique dans au moins huit pays du continent.

Le choléra est une maladie diarrhéique aigue qui peut entraîner la mort en l’absence de traitement et dont la transmission intervient essentiellement par l’ingestion d’eau ou de nourriture contaminée. Bien que l’incidence de la maladie ait spectaculairement décliné dans la majeure partie du globe, les épidémies continuent de survenir à une fréquence alarmante en Afrique. Le continent totalise plus de 90 % de l’ensemble des cas déclarés dans le monde, et 15 % des cas mortels. La prévalence de la maladie dans cette région est largement imputable à la mauvaise qualité de l’eau et des installations sanitaires, aux déplacements massifs de population et à la faiblesse des services de santé.

L’accès à l’eau potable et la mise en place de systèmes sanitaires représentent la meilleure stratégie de prévention à long terme. La plupart des zones endémiques ne peuvent toutefois pas espérer dans un futur proche la réalisation de l’ensemble des investissements nécessaires. Dans ce contexte, les vaccins de nouvelle génération offrent le meilleur potentiel de contrôle de la maladie à moyen terme.

Pour déterminer si la vaccination contre le choléra est indiquée pour une population donnée, des données précises sur sa charge de morbidité sont indispensables. Le nombre réel de cas reste pourtant largement sous-estimé dans toute l’Afrique en raison de la médiocrité des systèmes de surveillance et d’un trop faible signalement de la maladie.

<< Notre objectif est d’évaluer la charge de morbidité pour que pays et donateurs puissent décider de donner la priorité à la prévention du choléra – que ce soit par la vaccination ou une meilleure qualité de l’eau et des sanitaires – ou à d’autres enjeux de santé >>, explique le Docteur Brad Gessner, << principal investigator >> d’AFRICHOL et directeur scientifique de l’AMP.

Cette nouvelle subvention va aider l’AMP à étendre considérablement la surveillance de la maladie en mobilisant activement les organisations régionales et internationales. AFENET sera un partenaire essentiel et aura la responsabilité de superviser l’implémentation du projet dans plusieurs pays.

<< L’AMP s’appuiera sur son vaste réseau international pour impliquer les principales organisations travaillant sur la prévention du choléra dans des contextes où les ressources sont faibles >>, déclare Alfred da Silva, directeur exécutif de l’AMP. << Seul un effort collectif de cette sorte peut nous permettre de déterminer la charge de morbidité réelle de la maladie en Afrique sub-saharienne. >>

Le projet se décomposera en plusieurs étapes sur une durée totale de trois ans. En premier lieu un consortium international d’organisations sera constitué afin d’assurer au réseau le soutien technique et matériel, puis les pays participants seront identifiés sur la base de critères objectifs. Des activités de surveillance seront ensuite déployées pendant deux ans et enfin les six derniers mois seront consacrés à l’évaluation et l’interprétation des données, la rencontre avec des ministres de la santé, des membres de l’OMS et des représentants des organismes donateurs afin de décider des étapes suivantes et des meilleures suites à donner au projet.

À propos de l’AMP – Fondée en 1972, l’AMP est une organisation à but non lucratif dont le siège social est situé à l’Institut Pasteur de Paris et qui a des bureaux au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, et au Sénégal. La mission de l’AMP est de promouvoir la médecine préventive et la santé publique par le développant de l’expertise et la recherche appliquée en vaccinologie ; l’offre de formations en épidémiologie et en gestion de programmes de santé ; l’organisation de rencontres scientifiques et techniques ; et la diffusion d’informations sur la vaccinologie et autres domaines relatifs à la santé. Pour plus d’information : http://www.aamp.org

À propos de l’AFENET – La mission de l’AFENET est d’améliorer la qualité de la santé dans les pays africains en contribuant à renforcer leurs capacités en termes d’épidémiologie appliquée et de laboratoires. Organisation à but non lucratif fondée en 2005, l’AFENET est présent dans 15 pays éligibles à l’Alliance GAVI ainsi qu’en Afrique du Sud. L’AFENET travaille en partenariat avec les ministères de la santé, des organisations non-gouvernementales, des organismes internationaux, des entreprises du secteur privé et des agences de santé publiques. Son secrétariat est basé à Kampala en Ouganda. Pour plus d’information : http://www.afenet.net

Pour plus d’information, contactez l’Agence de Médecine Préventive amp@aamp.org

 

SOURCE 

Agence de Médecine Préventive (AMP)


Categories

%d bloggers like this: