Posted by: africanpressorganization | 12 November 2009

Banjul accueille une conférence historique pour évaluer les progrès dans la réalisation de l’égalité des sexes en Afrique

 


 

 

Banjul accueille une conférence historique pour évaluer les progrès dans la réalisation de l’égalité des sexes en Afrique

 

 

BANJUL, Gambia, 12 novembre 2009/African Press Organization (APO)/ — Communiqué de presse de la CEA n° 64/2009

Près d’une trentaine de ministres africains chargés des questions de parité et des participants de haut niveau originaires de plus de 43 pays africains vont se réunir à Banjul (Gambie) pour participer à la huitième Conférence régionale africaine sur les femmes (Beijing + 15) que le Gouvernement gambien accueille du 16 au 20 novembre 2009. Se joindront à eux des représentants des parties prenantes les plus diverses, notamment les organisations régionales et internationales, et des représentants de la société civile.

Les participants à la Conférence feront le bilan des progrès accomplis en Afrique depuis la tenue de la Conférence mondiale de Beijing sur les femmes, il y a 15 ans, et recenseront les défis à relever pour la mise en œuvre des 12 domaines critiques du Programme d’action de Beijing. L’objectif est triple :

– Examiner le Rapport d’évaluation établi par la CEA à partir des contributions reçues des États membres ;
– Recenser les principales mesures sur lesquelles l’Afrique doit se concentrer au cours des cinq prochaines années, avant le prochain examen décennal du Programme d’action ;
– Définir la contribution de l’Afrique au processus mondial d’examen du Programme d’action de Beijing, prévue dans le cadre de la Commission de la condition de la femme, à New York, en mars 2010.

Cette Conférence régionale majeure sur les femmes se tient au lendemain de la Conférence régionale CIPD + 15, organisée à Addis-Abeba au début du mois d’octobre 2009. Cette dernière a évalué les progrès réalisés dans la mise en œuvre du Programme d’action de la Conférence internationale du Caire sur la population et le développement de 1995 et a insisté sur la nécessité impérative d’accélérer les mesures en faveur de l’égalité des sexes, de l’autonomisation effective des femmes et de la promotion des droits fondamentaux de ces dernières en Afrique.

La Conférence de Banjul commencera par la réunion statutaire du Comité Femmes et développement de la CEA, qui sera suivie de la réunion ministérielle.

L’un des points forts de cette Conférence régionale africaine sur les femmes sera le lancement par la CEA de son Rapport sur les femmes en Afrique, 2009, publication phare de la Commission consacrée à la problématique homme-femme en Afrique. L’édition 2009 du Rapport est unique car elle est axée sur l’utilisation d’un outil propre à l’Afrique récemment mis au point par la CEA, l’Indicateur du développement et des inégalités entre les sexes en Afrique (IDISA). Cet outil vise à accroître la capacité des pays africains d’évaluer leur bilan, s’agissant de la concrétisation des engagements mondiaux et régionaux et de l’application des instruments de promotion de la femme.

S.E. Mme Isatou Njie-Saidy, Vice-Présidente de la République de Gambie, et M. Abdoulie Janneh, Secrétaire général adjoint de l’ONU et Secrétaire exécutif de la CEA, présideront la cérémonie de lancement du Rapport.

Pour tout renseignement complémentaire, veuillez contacter :

Houda Mejri
Fonctionnaire de l’information
Centre africain pour le genre et le développement social
Commission économique pour l’Afrique
Tél. : + 251 11 544 33 37
Adresse électronique : hmejri@uneca.org

SOURCE 

UN Economic Commission for Africa (ECA)


Categories

%d bloggers like this: