Posted by: africanpressorganization | 14 October 2009

Les gouvernements africains exhortés à réitérer leur engagement en faveur d’un développement axé sur la dimension humaine

 

 


 

 

Les gouvernements africains exhortés à réitérer leur engagement en faveur d’un développement axé sur la dimension humaine

 

 

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 14 octobre 2009/African Press Organization (APO)/ — Alors qu’approche la date butoir pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), un rapport de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) stipule que les gouvernements africains doivent s’engager à nouveau à faire avancer les politiques axées sur la population et sur d’autres questions décisives concernant le développement social, dont notamment la santé et les droits de la femme.

Intitulé La CIPD et les OMD: Un tout orienté vers l’action, le rapport examine les progrès que les gouvernements africains ont réalisés et les défis auxquels ils font face dans la mise en œuvre de politiques de développement social, d’égalité homme-femme et de population, depuis l’adoption d’un Programme d’action voici 15 ans au Caire. Ce rapport sera la clef de voûte d’une Conférence qui se déroulera pendant une semaine en octobre 2009 à Addis-Abeba, au cours de laquelle ces diverses questions seront abordées. Dénommée CIPD+15, cette Conférence, qui se tiendra au niveau ministériel, est organisée conjointement par le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), la Commission de l’Union africaine (CUA) et la CEA.

Plus de 300 délégués sont attendus: représentants de gouvernements africains, d’organisations de la société civile et experts de l’égalité homme-femme, des droits de l’homme, de la santé maternelle, des questions démographiques et du développement durable. Une déclaration ministérielle sur les conclusions des travaux sera adoptée au terme de la Conférence.

Selon Madame Monique Rakotomalala, Directrice du Centre africain pour le genre et le développement social (CAGEDS), la Conférence offre à la fois un forum pour les interactions et l’occasion de se réengager en faveur de la résolution des défis mis en lumière.

L’année 2009 marque le quinzième anniversaire de la CIPD, qui avait adopté en 1994 un Programme d’action sur 20 ans, énonçant d’un large mandat sur les liens entre population, croissance économique durable et développement durable. Cette année 2009 marque par ailleurs l’alignement du Programme d’action de la CIPD sur les OMD, et donc une jonction des objectifs communs consistant à mettre fin à ces problèmes pressants de l’Afrique que sont la pauvreté, le VIH/sida et les maladies.

Le rapport, qui sera publié par la CEA à l’occasion de la Conférence, met l’accent sur certains sujets d’inquiétude, notamment:

Les taux de mortalité maternelle les plus élevés au monde sont toujours enregistrés en Afrique. Pourtant, il suffirait de mettre en place quelques mesures (entre autres l’accès à des personnels qualifiés lors des accouchements; la disponibilité, le cas échéant, de soins obstétriques d’urgence; et l’accès à des méthodes de planification familiale de qualité) pour éviter la plupart de ces décès;

La taille de la population entrave le développement du continent. Il existe en effet une corrélation directe entre la fécondité élevée et la pauvreté en Afrique, qui a entraîné une dilution des programmes de réduction de la pauvreté. En outre, les moins de 30 ans représentent plus de 50% de la population africaine, ce qui provoque tant des défis supplémentaires (tel le chômage) que des problèmes de société;

L’urbanisation peut s’avérer bénéfique – si les pays la canalisent correctement. D’ici 2030, la population africaine devrait plus que doubler. Des investissements dans la planification urbaine d’une part, et l’élargissement des services socioéconomiques d’autre part, peuvent contribuer à atténuer les problèmes associés à l’extension des centres urbains;

Les migrations (à la fois intérieures et extérieures) grèvent lourdement les ressources des gouvernements. Les migrations internationales au sein du continent ont fréquemment entraîné des frictions entre les migrants et la communauté hôte. Les mouvements vers le monde extérieur ont, quant à eux, provoqué des pénuries de personnels qualifiés, notamment dans les domaines de la santé et de l’éducation.

La CIPD+15 se tiendra du 19 au 23 octobre au Centre de conférences des Nations Unies à Addis-Abeba.

 

SOURCE 

UN Economic Commission for Africa (ECA)


Categories

%d bloggers like this: