Posted by: africanpressorganization | 14 October 2009

Gabon / Processus électoral

 

 


 

 

Gabon / Processus électoral

 

 

PARIS, France, 14 octobre 2009/African Press Organization (APO)/ — Actualités diplomatiques du ministère français des Affaires étrangères / Point de presse du 13 octobre 2009.

(…)

(Considérez-vous que le processus électoral est clos aujourd’hui ?)

 

 

Je voudrais d’abord rappeler que la France observe une attitude de neutralité tout au long du processus électoral et n’a jamais appuyé un candidat en particulier. Le président de la République, le ministre des Affaires étrangères et européennes, Bernard Kouchner, l’ont répété en de très nombreuses occasions, seul le peuple gabonais peut choisir son nouveau chef de l’Etat. Ceci étant posé, nous prenons acte du jugement rendu par la cour constitutionnelle sur les recours qui avaient été déposés et nous prenons acte des résultats issus du recomptage des voix, lesquels valident l’élection d’Ali Bongo à la présidence de la République du Gabon.

 

Nous nous réjouissons que le processus électoral ait pu être mené à son terme dans le respect des termes constitutionnels. La période de transition s’achève, c’est un chapitre important de l’histoire politique du Gabon qui se termine et une nouvelle ère qui s’ouvre.

 

La campagne électorale a été ouverte et disputée. Il appartient maintenant au nouveau président et aux leaders de l’opposition qui ont recueilli de nombreux suffrages, de déterminer quelles seront leurs relations.

 

La France s’est par ailleurs très clairement exprimée sur sa disposition à travailler avec le nouveau président.

 

(Est-ce qu’une visite du nouveau président gabonais est prévue prochainement en France ?)

 

 

Pas à ma connaissance. Nous vous informerons d’une telle visite si elle venait à se présenter.

 

SOURCE 

France – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: