Posted by: africanpressorganization | 2 September 2009

Le Comité central du Conseil oecuménique des Églises (COE) lance en nouvel appel en faveur de la paix au Darfour

 


 

 

Le Comité central du Conseil oecuménique des Églises (COE) lance en nouvel appel en faveur de la paix au Darfour

 

EL FASHER (DARFUR), Sudan, 2 septembre 2009/African Press Organization (APO)/ — Le Comité central du Conseil oecuménique des Églises (COE) s’est de nouveau penché sur le problème du Soudan lors de sa rencontre cette semaine, rendant publique une «Déclaration sur la crise du Darfour dans le contexte du Soudan». Selon la déclaration, depuis le début de l’année 2003, «le conflit du Darfour a déchaîné une vague irrésistible de violences qui a entraîné la mort de centaines de milliers de civils et une crise humanitaire immense».

Le Comité central et son Comité exécutif se sont déjà prononcés à différentes reprises au sujet du Soudan et du conflit dans la région du Darfour. En septembre 2006, le Comité central demandait que le personnel étudie «si l’usage du terme de génocide pouvait être utilisé quant à la crise du Darfour, à la lumière des conventions internationales sur cette question, afin de donner conseil aux Églises».

Un rapport sur l’état des travaux à ce sujet est joint à cette déclaration comme complément d’information. Il qualifie le conflit au Darfour de «défi moral pour la communauté internationale».

La nouvelle déclaration adoptée par les délégués du Comité central, ce 1er septembre, «condamne les atrocités massives commises au Darfour à l’encontre des civils innocents». Il demande à nouveau au gouvernement du Soudan «d’assumer pleinement sa responsabilité de protéger ses citoyens» sans regarder à l’ethnie ou à d’autre appartenance et de «laisser l’aide humanitaire parvenir sans interruption à toutes les personnes qui souffrent au Darfour».

Elle demande également au gouvernement du Soudan d’honorer toutes les déclarations et tous les accords qu’il a signés, notablement l’Accord général de paix qu’il a signé avec le Mouvement/Armée de libération du peuple du Soudan en 2005, dans le Sud du pays. Elle appelle les nations africaines et la communauté internationale à continuer de soutenir le processus de paix «par un dialogue constructif avec toutes les parties au conflit».

La déclaration exprime sa reconnaissance pour l’aide apportée par la Force de maintien de la paix MINUAD (Mission des Nations Unies et de l’Union africaine au Darfour) et reconnaît le «le rôle important joué par les Eglises au Soudan pour promouvoir le dialogue interreligieux et la défense de la paix, de la justice, de la réconciliation et du respect de la dignité et du bien-être de toutes les populations du Soudan».

Elle se conclut par un encouragement à tous les chrétiens à prier «pour que prennent fin les hostilités au Darfour et pour une paix durable au Soudan».

SOURCE 

Conseil oecuménique des Églises (COE)


 


Categories

%d bloggers like this: