Posted by: africanpressorganization | 10 July 2009

L’Afrique pour les droits des femmes : ratifier et respecter / Engagez vous pour les droits des femmes !

 

 


 

 

L’Afrique pour les droits des femmes : ratifier et respecter / Engagez vous pour les droits des femmes !

 

 

PARIS, France, 10 juillet 2009/African Press Organization (APO)/ — Lettre ouverte

La coalition l’Afrique pour les droits des femmes : ratifier et respecter lance un appel aux Etats n’ayant toujours pas ratifié le Protocole à la Charte africaine relatif aux droits de la femme en Afrique

Aujourd’hui le Protocole à la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples relatif aux droits de la femme en Afrique fêtera ses six ans. Adopté en 2003 à Maputo, Mozambique, et entré en vigueur en 2005, le Protocole a désormais été ratifié par la majorité des Etats africains qui se sont engagés à «éliminer toutes formes de discrimination à l’égard des femmes et [à] assurer la protection des droits de la femme». Cependant 26 Etats n’ont toujours pas ratifié le Protocole*.

Ce texte extrêmement important, à l’instar de la Convention des Nations unies sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (Convention CEDAW) ratifiée par la quasi totalité des Etats africains,  offre un cadre juridique de référence pour assurer le respect des droits humains des femmes: élimination des discriminations et des pratiques néfastes; droit à la vie et à l’intégrité physique; égalité des droits en matière civile et familiale ; accès à la justice; droit de participation au processus politique; protection dans les conflits armés; droits économiques et protection sociale; droit à la santé et à la sécurité alimentaire, etc.

Convaincues que la lutte contre les discriminations et les violences à l’égard des femmes passe par la modification du cadre législatif, plus d’une centaine d’associations ont lancé, le 8 mars dernier la campagne «L’Afrique pour les droits des femmes: Ratifier et Respecter» appelant les États africains à ratifier le Protocole de Maputo et les autres instruments de protection des droits humains des femmes et à tout mettre en oeuvre pour garantir le respect de leurs dispositions.

Menée par la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH), en coopération avec cinq organisations régionales africaines**, cette campagne est soutenue par de nombreuses personnalités, telles les prix Nobel de la paix Mgr Desmond Tutu et Shirin Ebadi, les prix Nobel de littérature, Wole Soyinka et Nadine Gordimer, par les artistes Angélique Kidjo, Tiken Jah Fakoly et Youssou N’Dour ou encore par Mme Soyata Maiga, Rapporteure spéciale de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples sur les droits des femmes en Afrique.

Toutes les organisations et personnalités signataires de la campagne vous appellent par conséquent à saisir l’occasion de l’anniversaire du Protocole à la Charte africaine sur les droits de la femme en Afrique pour le ratifier et ainsi affirmer vos engagements en faveur des droits des femmes dans vos pays.



* Algérie, Botswana, Burundi, Cameroun, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Egypte, Erythrée, Ethiopie, Gabon, Guinée, Guinée équatoriale, Kenya, Madagascar, Maurice, Niger, Ouganda, République centrafricaine, Sao Tome et Principe, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Swaziland, Tchad, Tunisie

** Femmes Africa Solidarités (FAS), Women in Law in South Africa (WLSA), African Center for Democracy and Human Rights Studies (ACDHRS), Women in Law and Development in Africa (WILDAF) et Women’s aid Collective (WACOL)

SOURCE 

International Federation of Human Rights (FIDH)


Categories

%d bloggers like this: