Posted by: africanpressorganization | 1 July 2009

Côte d’Ivoire / Le roi de Bonoua participe au forum de l’ONUCI

 

 


 

 

Côte d’Ivoire / Le roi de Bonoua participe au forum de l’ONUCI

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 1er juillet 2009/African Press Organization (APO)/ — Le Roi de Bonoua, Nanan Ahouré Aka François, a honoré mardi de sa présence, le forum itinérant de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), qui a fait sa première escale du genre dans la région. Fait unique, le roi qui se n’exprime jamais en public, a tenu à faire le déplacement sur le lieu de la cérémonie pour rendre hommage à l’ONUCI qui, selon ses propos, œuvre sans répit pour la recherche de la paix.

 

Relevant la pertinence du thème de ce forum, « les populations de Bonoua s’impliquent dans la promotion de la culture de la paix et le renforcement de la cohésion sociale », il a tenu à indiquer que ses notables et lui s’y attelaient au quotidien avec l’aide et la contribution de toutes les populations de la région. « Les Abourés soutiennent l’ONUCI et ne failliront pas à cette tâche », a promis Nanan Ahouré Aka François.

 

Avant lui, le chef de la délégation de l’ONUCI, Guillaume Ngefa, chef adjoint à la Division des Droits de l’Homme, a expliqué que ce forum était un rendez-vous du donner et du recevoir. « C’est une invite de l’ONUCI à vous engager définitivement sur la route de la paix…… Dans cette phase cruciale de son histoire, la Côte d’Ivoire a besoin de toutes ses filles et fils » , a indiqué M Ngefa avant de rappeler que l’ONUCI ne ménagerait pas ses efforts pour soutenir toutes les initiatives devant conduire à des élections apaisées.

 

Pour sa part, le Sous-préfet de Bonoua, Magloire Coulibaly, en ouvrant les travaux de ce forum d’échanges avec les populations de la ville, a tenu à attirer leur attention sur cette initiative louable de l’ONUCI qui encourage les Ivoiriens se rappeler qu’il est indispensable de raffermir la cohésion sociale. « Bonoua est la CEDEAO en miniature. Aujourd’hui nous regardons dans la même direction pour l’achèvement du processus de paix. Que les populations s’approprient les recommandations de ce forum et fassent en sorte que la cohésion sociale soit une réalité », a souligné M Magloire Coulibaly.

 

Le même discours a été tenu par le Président du Conseil général de Bonoua, Innocent Akoï Kakou. Il a indiqué que les populations de sa ville avaient déjà commencé à tracer les sillons de la paix. Remerciant l’ONUCI pour toutes ses actions en Côte d’Ivoire, il a ajouté que « ce forum vient appuyer les efforts pour redonner à la Côte d’Ivoire son lustre d’antan »

 

Le maire de la ville, Faustin Aboï N’guessan qui a souhaité la bienvenue à la délégation onusienne, l’a remerciée pour ce droit qu’elle donne aux Ivoiriens d’aspirer à la paix. « Ce forum nous montre que la paix entraîne la stabilité et le développement » dira-t-il.

 

Après les allocutions, des représentants de plusieurs sections de l’ONUCI ont présenté leur mandat et précisé leur rôle dans l’avancée du processus de paix ivoirien. Il s’agit notamment de ceux de la force militaire, de la police onusienne, des Affaires civiles, DDR, Etat de Droit, Division de l’Assistance Electorale, Division des Droits de l’Homme, Division de l’Information et du Haut Commissariat aux Réfugiés qui fait partie du système des Nations Unies. Ces présentations ont ensuite été suivies des questions des populations qui ont reçu l’éclairage souhaité sur l’apport de l’ONUCI dans leur vie et dans la résolution de la crise ivoirienne.

 

Le forum a été précédé la veille de consultations médicales et de la remise de kits scolaires aux élèves de Bonoua par le Bataillon pakistanais de l’ONUCI. Dans l’après-midi, des ateliers ont donné l’occasion aux chefs traditionnels religieux et coutumiers, aux jeunes, aux femmes et aux médias, de réfléchir sur leur implication dans la cohésion sociale et le succès du processus de paix. La restitution des recommandations de ces ateliers au cours du Forum a permis de toucher du doigt leurs problèmes dans la région et de cerner les efforts entrepris par chaque couche sociale pour contribuer au retour de la paix.

 

La population qui effectué en masse le déplacement sur le lieu de la cérémonie a pu suivre les prestations des fanfares, des majorettes, des groupes CEDEAO et Abouré qui ont vanté les bienfaits de la cohésion sociale dans la région.

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: