Posted by: africanpressorganization | 29 June 2009

Ghaddafi invité d’honneur de la cérémonie d’ouverture la de 15eme session ordinaire du conseil exécutif

 

 


 

 

Ghaddafi invité d’honneur de la cérémonie d’ouverture la de 15eme session ordinaire du conseil exécutif

 

TRIPOLI, Libya, 29 juin 2009/African Press Organization (APO)/ — La 15ème session ordinaire du Conseil Exécutif de l’Union africaine a démarré ses travaux, aujourd’hui, dimanche 28 juin 2009 à Syrte, Libye, dans le cadre de la 13ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’état et de gouvernement de l’Union Africaine, qui se tient sous le thème ”Investir dans l’Agriculture pour la croissance économique et la sécurité alimentaire”.

Invité d’honneur de la cérémonie d’ouverture, le Guide Mouammar Ghaddafi, de la Jamahiriya Arabe Libyenne, Populaire et Socialiste et Président en exercice de l’Union Africaine, a donné lecture de sa vision de ce que l’Autorité de l’Union africaine devrait être. “L’autorité de l’Union devrait être une autorité africaine unique et ne pourrait en aucun cas être constituée d’un ensemble d’autorités”, a souligné le Président de l’UA, appelant à ce que la pléthore d’autorités existantes actuellement soit fusionnée en une seule autorité. “Peut importe à qui reviendra la charge de cette autorité, ce qui importe est qu’elle soit une et unique” a-t-il martelé.

“Nous arrivons aujourd’hui au terme d’un travail patient et de longue haleine entamé depuis des dizaines d’années avec la création dans les années 60 de l’Organisation de l’Unité africaine qui s’est transformée, le 9-9-99 en Union africaine a dit le Guide en relevant que l’accession de l’Afrique à l’unité aurait due s’appliquer immédiatement après la déclaration de l’Union.

Le Guide a, à ce propos, cité🱒 en exemple les organisations régionales en Asie et en Amérique Latine qui se dirigent vers des unions continentales. Dans un contexte de mondialisation accrue, l’Afrique devrait aussi comme les autres grands ensembles, affirmer sa présence. Sans cela, elle affaiblira son avenir et échouera dans les négociations commerciales mondiales a-t-il indiqué, ajoutant qu’une vision étriquée et limitée sur le plan politique et économique est peut être la raison pour laquelle, l’Union ne s’est pas réalisée jusqu’à ce jour.

Le Président de l’UA a appelé le Conseil 🱕à adopter sans délai l’Autorité de l’Union y compris par la voie du vote. “Notre sens patriotique et notre amour pour le continent nous impose d’être suffisamment courageux et responsables pour marcher vers l’unité. Le temps de la courtoisie et des palabres est révolue. Ceux qui n’assimilent pas ou refusent le processus sont libres de leur choix. Mais ceux qui sont convaincus de notre cause et de la nécessité d’assumer leur responsabilité, je les encourage à aller de l’avant, a dit le Guide. Il a par ailleurs, invité ceux qui ont un point de vue différent sur la question à le justifier, mettant en avant l’éventualité de recourir au vote au niveau du Conseil Exécutif et de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement. “Si les deux tiers sont d’accord, le tiers restant devra obtempérer et respecter la décision de la majorité”, a encore dit le Guide.

SOURCE 

African Union Commission (AUC)


Categories

%d bloggers like this: