Posted by: africanpressorganization | 26 June 2009

La 18ème Session Ordinaire du Comité des Représentants Permanents examine la question du racisme et de l’esclavage

 

 


 

 

La 18ème Session Ordinaire du Comité des Représentants Permanents examine la question du racisme et de l’esclavage

 

 

TRIPOLI, Libya, 26 juin 2009/African Press Organization (APO)/ — Les membres du Comité des Représentants Permanents (COREP) de l’Union africaine (UA) ont appelé les Etats membres à poursuivre les efforts engagés dans la défense de l’identité africaine et la réévaluation des dommages causés par l’esclavage infligée à l’Afrique dans le passé, considérant le racisme comme crime contre l’humanité. Ils ont à ce propos souligné la nécessité de conjuguer les efforts à l’échelle du continent comme condition sine qua none pour que l’Afrique recouvre pleinement ses droits.

Ce débat a eu lieu le jeudi 25 juin 2009 lors de la première séance de la réunion du COREP tenu dans le cadre du 13ème Sommet de l’Union africaine, Syrte, Libye sous la présidence de M. Ali Awidan, Ambassadeur de Libye à Addis Abeba et Président en exercice du COREP.

Ce débat, à propos de la question de l’esclavage et le racisme, vient suite à l’examen du Rapport de la Commission sur la Conférence d’évaluation de Durban (Genève, Suisse, 20-24 avril 2009) sur la Conférence mondiale contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance connexe, tenue à Durban, Afrique du Sud en 2001.

Le Rapport vise à informer les Etats membres des résultats essentiels de la Conférence de Durban afin de leur permettre d’évaluer les progrès atteints depuis la première Conférence de Durban de 2001.

Lors de cette même réunion, le COREP a examiné le Rapport intérimaire de la Commission sur la mise en œuvre de la Déclaration sur l’eau et l’assainissement issue du Sommet de Sharm El Sheikh, juillet 2008. Les Ambassadeurs ont recommandé à cet égard de soumettre cette question aux experts africains afin de formuler des recommandations à soumettre au prochain sommet de l’UA, prévu à Addis Abeba au cours du mois de février 2010.

Le COREP s’est ensuite penché sur le Rapport sur l’état du Fonds d’affectation spéciale pour les femmes africaines. Le lancement du Fonds prévu initialement en juillet 2009 a été reporté à janvier 2010. Les Ambassadeurs ont souligné l’importance de ce Fonds et celle de l’émancipation des femmes pour le développement durable. Ils ont toutefois évoqué la possibilité d’explorer des sources alternatives de financement pour l’autonomie du Fonds.

Les travaux de la 18ème session du COREP reprendront demain matin au Centre de conférence de Syrte.

Les journalistes sont invités à couvrir l’événement.

 

 

SOURCE 

African Union Commission (AUC)


Categories

%d bloggers like this: