Posted by: africanpressorganization | 26 June 2009

Côte d’Ivoire / L’ONUCI encourage les retardataires à se faire identifier

 

 


 

 

Côte d’Ivoire / L’ONUCI encourage les retardataires à se faire identifier

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 26 juin 2009/African Press Organization (APO)/ — L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), encourage fortement les ayant-droit qui ne l’ont pas encore fait, à se faire identifier dans le cadre du processus d’identification et d’enrôlement, qui tire à sa fin, a déclaré jeudi à Abidjan, le Porte-parole par intérim de la mission, Kenneth Blackman.

 

S’exprimant lors du point de presse hebdomadaire de la mission, il a expliqué que cela leur permettra de « pouvoir accomplir dans quelques mois, pour ceux qui le peuvent, leur devoir civique et pour les autres, d’entrer en possession de leurs papiers d’identité ». Il a également réitérer la volonté de l’ONUCI de continuer à appuyer le processus de sortie de crise en Côte d’Ivoire.

 

M. Blackman a indiqué par ailleurs que l’ONUCI poursuivait ses initiatives de promotion de la paix, comme moyen d’appuyer le processus. A cet égard, il a mentionné le Festival des Arts Martiaux pour la Paix, prévu dimanche au Palais de la Culture à Treichville. L’ONUCI, a précisé M Blackman, organise ce festival en partenariat avec la Fédération de Karaté do et disciplines associées (FIKDA), la Fédération ivoirienne de Judo et Disciplines associées (FIJDA) et la Fédération ivoirienne des arts martiaux chinois (FIAMC).

 

D’autre part, a souligné M Blackman, sous la houlette de l’ONUCI un rapprochement a pu être effectué entre des membres FDS et FAFN du Centre de Commandement Intégré, qui ont fait partie des mêmes équipes à l’occasion d’un tournoi de Maracana pour la paix, samedi dernier à Bouaké. « Il s’agit là d’une étape importante pour le retour à une vie normale entre frères d’armes…… Le sport confirme ainsi son pouvoir fédérateur », s’est-il réjoui avant d’expliquer que pour l’ONUCI, la paix fait partie d’un tout, dont un autre élément est l’art.

 

A ce propos, il a indiqué que la caravane artistique pour la paix de l’ONUCI se poursuit. Après une escale à Bouaflé hier, elle ira communier avec les populations de Dabakala, Béoumi, Aboisso, Adzopé, Daoukro et Divo, avant l’apothéose, prévue le 14 juillet à la Place Ficgayo de Yopougon.

 

Pour sa part, Mme Cecilia Piazza, chef de la Division des Affaires Civiles, a annoncé que l’ONUCI, en collaboration avec les Ministères de l’Intérieur et de la Réconciliation Nationale, a organisé deux séminaires dans les régions du Haut Sassandra et du Zanzan. Il s’agissait, a-t-elle dit, de renforcer les capacités du corps préfectoral dans la prévention, la gestion et le règlement des conflits. « Ce sont eux qui sont les plus proches des communautés et donc par ces initiatives nous avons souhaité les assister, les appuyer afin de leur faire part des techniques pratiques, d’outils qui peuvent vraiment leur être utiles dans le quotidien » a expliqué Mme Piazza.

 

Rappelant que dans les échanges avec ses partenaires, l’ONUCI les incite à dialoguer avec les communautés, elle a indiqué que lors de ces séminaires les participants ont pu être formés sur des modules tels que l’analyse des conflits, le processus de règlement des conflits et les techniques utilisés à cette fin, en particulier les techniques de négociation et de médiation.

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: