Posted by: africanpressorganization | 19 June 2009

Madagascar / Suspension des pourparlers

 


 

 

Madagascar / Suspension des pourparlers

 

PARIS, France, 19 juin 2009/African Press Organization (APO)/ — Au point de presse électronique de ce jour, le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères et européennes a fait les déclarations et répondu aux questions suivantes :

(…)

(Avez-vous une réaction à la suspension des pourparlers à Madagascar ? Pensez-vous qu’une date butoir doive être décidée pour juger de la réussite ou de l’échec de ces discussions ? Par ailleurs, confirmez-vous le saccage, hier, de l’ambassade de Madagascar à Paris, au cours duquel plusieurs personnes auraient été blessées ?)

La communauté internationale souhaite la conclusion d’un accord politique à Madagascar dans les meilleurs délais. A ce stade, les émissaires internationaux qui conduisent les négociations ont souhaité les suspendre pour deux semaines mais n’ont pas jugé utile de fixer de date butoir, comme le montre le communiqué conjoint de l’Union africaine, de l’Organisation internationale de la Francophonie et des Nations unies publié le 16 juin.

Les questions concernant l’amnistie des condamnations à caractère politique et le sort de Marc Ravalomanana ayant considérablement freiné les débats, les émissaires internationaux ont préféré ajourner les discussions pour laisser le temps aux parties de mesurer les conséquences néfastes pour Madagascar de l’absence d’un accord inclusif et consensuel.

Cette suspension des négociations ne signifie pas que la communauté internationale se désengage ou se désintéresse de Madagascar.

Concernant votre dernière question, nous avons eu connaissance d’incidents qui ont eu lieu hier matin à l’ambassade de Madagascar à Paris. L’ambassade a fait état auprès de nous d’altercations entre des personnes. Nous le regrettons et souhaitons que les relations au sein de cette ambassade s’apaisent.

 

SOURCE 

France – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: