Posted by: africanpressorganization | 8 June 2009

La Commission de la CEDEAO condamne les tueries en Guinée Bissau et exhorte les agences de sécurité à éviter la dégradation de la situation

 


 

La Commission de la CEDEAO condamne les tueries en Guinée Bissau et exhorte les agences de sécurité à éviter la dégradation de la situation

 

ABUJA, Nigeria, 8 juin 2009/African Press Organization (APO)/ — Le Président de la Commission de la CEDEAO, Dr Mohamed Ibn Chambas, a condamné l’assassinat, le 4 juin 2009 à Bissau,de M. Baciro Dabo, de l’ancien ministre de la Défense, M. Helder Proenca et de ses deux gardes du corps. M. Dabo était un membre influent du parti au pouvoir, le PAIGC, et un des 13 candidats aux élections présidentielles prévues pour le 28 juin 2009 dans ce pays.

Dr Chambas qui a été profondément attristé par cette nouvelle, a décrit cet assassinat comme un acte répréhensible qui sape la démocratie, la paix et la stabilité en Guinée Bissau.

‘Cet événement a fragilisé davantage la situation politique en Guinée Bissau. Et cela est d’autant plus regrettable que l’événement survient à un moment où le pays se prépare à organiser des élections présidentielles prévues pour le 28 juin 2009 ‘ a déclaré le Dr Chambas.

En demandant une enquête sur ces tueries, le Dr Chambas a souligné la nécessité d’une succession constitutionnelle à la présidence et il a invité les Forces Armées et les autres agences de sécurité de la Guinée Bissau à s’abstenir de toute action susceptible de plonger le pays dans le désordre et l’instabilité politique. Il les a également invité à continuer d’apporter leur soutien au gouvernement de transition dans les efforts qu’il déploie pour organiser, le 28 juin2009, des élections libres, équitables et crédibles.

 

SOURCE 

Economic Community Of West African States (ECOWAS)


Categories

%d bloggers like this: