Posted by: africanpressorganization | 4 May 2009

L’ONUCI encourage les media à utiliser le sport en faveur de la paix en Côte d’Ivoire

 


 

 

L’ONUCI encourage les media à utiliser le sport en faveur de la paix en Côte d’Ivoire

 

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 4 mai 2009/African Press Organization (APO)/ — L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a salué les efforts et encouragé les media, la société civile et toutes les autres institutions à exploiter l’extraordinaire potentiel du sport en faveur de la paix en Côte d’Ivoire, lors d’une conférence-débat, organisée jeudi à Abidjan par des journalistes.

 

« L’ONU souhaite que tous les partenaires, des organismes de développement à la société civile en passant par le secteur privé, les institutions de recherche, l’armée et les médias, exploitent pleinement l’extraordinaire potentiel du sport », a déclaré le porte-parole de l’ONUCI, M. Hamadoun Touré, par ailleurs Chef du Bureau de l’Information Publique par intérim de la mission.

 

M. Touré co-animait la conférence-débat, organisée par la section ivoirienne de l’Union des Femmes Reporters de Sport d’Afrique (UFRESA), en développant le thème : « le sport au service de la paix ». « Le sport peut éviter les conflits pour plusieurs raisons. Il rassemble des gens d’origines différentes. Il donne des leçons de comportement social. Il forme le caractère, apprend à mieux connaître et à respecter les autres. Il est une plateforme de rencontre, d’intégration et de communication », a-t-il expliqué, illustrant ses propos par des exemples tirés de l’antiquité grecque et de l’histoire contemporaine.

 

M. Touré a aussi souligné l’engagement des Nations Unies en faveur du sport comme moyen de promouvoir l’éducation, la santé, le développement et la paix. Il a indiqué que les missions de paix de l’ONU utilisent l’activité sportive comme un relais au service de la paix et de la réconciliation. Il a rappelé qu’en Côte d’Ivoire, l’ONUCI a offert de nombreuses occasions de retrouvailles et à sensibilisé des populations à travers le sport sur l’ensemble du territoire.

 

M. Touré a ajouté que la Côte d’Ivoire possède une culture du sport demeurée intacte, en dépit de la crise. « Le sport est pris en compte dans le processus de paix par toutes les autorités ivoiriennes (…) et les fédérations nationales ont tracé les sillons de la paix par le sport avant l’Accord de Ouagadougou, en organisant des manifestations sportives à Bouaké » a-t-il déclaré.

 

Le Directeur Général du Sport au ministère ivoirien de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, M. Pierre Douhou, co-animateur de la conférence a expliqué que le sport était exploité par les autorités ivoiriennes pour tenter de retrouver la paix. Il a toutefois rappelé que la crise avait lourdement affecté le secteur du sport.

 

Le journaliste Hamidou Fomba, un autre co-animateur de la conférence, a rappelé le rôle des journalistes de sport dans la promotion de la paix et du développement.

 

Une vingtaine de journalistes et reporters de sport ont participé à la conférence, organisé dans le cadre du lancement des activités de l’UFRESA. Cette union a pour vocation, selon sa présidente, Mme Elisabeth Goly, de promouvoir le sport et son utilisation en faveur de la paix et du développement.

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: