Posted by: africanpressorganization | 29 April 2009

Somalie / Naissance d’une source d’information neutre / L’agence de presse somalienne indépendante

 


 

 

Somalie / Naissance d’une source d’information neutre / L’agence de presse somalienne indépendante

 

 

DJIBOUTI, Djibouti, 29 avril 2009/African Press Organization (APO)/ — L’Agence de presse somalienne indépendante (Somali Independent News Agency, SOMINA), source d’information neutre sur l’actualité de l’un des pays les plus troublés d’Afrique, a été inaugurée, le 29 avril 2009 à Djibouti, par Omar Faruk Osman Nur, secrétaire général de l’Union nationale des journalistes somaliens (NUSOJ), et Robert Ménard, directeur de Centre de Doha pour la liberté d’information.

Au cours d’une cérémonie qui s’est tenue dans les locaux de l’agence, dans le centre-ville de Djibouti-Ville, les bureaux de la SOMINA et le site Internet de ce nouveau média indépendant ont été présentés à la presse.

« Nous voulons tout d’abord saluer l’opiniâtreté des journalistes somaliens et de la NUSOJ, qui se mobilisent depuis plusieurs mois pour réussir le pari d’établir une source d’information réellement indépendante. Nous sommes heureux d’apporter notre concours, aux côtés de Reporters sans frontières, à une initative qui permet à la presse somalienne et internationale de disposer enfin d’une agence de presse crédible. Tous ceux qui ont rendu possible ce projet original, et en particulier les autorités djiboutiennes, peuvent être fiers d’avoir permis son existence », a déclaré Robert Ménard, dont le centre finance la première année de fonctionnement de l’agence.

« L’établissement d’une agence de presse indépendante, animée par des journalistes somaliens, est une aventure historique. Nous sommes fiers de voir nos confrères forcés de quitter le pays retourner au travail, en liaison avec leurs collègues sur le terrain. Sans le soutien de la République de Djibouti et l’implication forte du Centre de Doha pour la liberté d’information et de Reporters sans frontières, ce nouveau média n’aurait pas existé », a pour sa part déclaré Omar Faruk Osman Nur, dont le syndicat a supervisé l’installation de la SOMINA dans un immeuble moderne de Djibouti.

Cette petite structure, employant trois journalistes permanents à la rédaction centrale de Djibouti, un correspondant permanent à Mogadiscio et sept pigistes dans les principales villes somaliennes, est placée sous le parrainage de la NUSOJ et de l’organisation internationale de défense de la liberté de la presse Reporters sans frontières, qui sont à l’origine de sa création.

La SOMINA couvre en temps réel l’actualité quotidienne dans l’ensemble du territoire somalien, dont le Somaliland, en publiant gratuitement des dépêches en somali et en anglais sur son site internet http://www.sominaonline.com et par courrier électronique sur simple demande (info@sominaonline.com).

Depuis plusieurs années, la Somalie est le pays le plus meurtrier d’Afrique pour les journalistes. Les insurgés islamistes du groupe armé Al-Shabaab ont fait assassiner plusieurs figures de la presse, notamment des directeurs de stations de radio. Des dizaines de journalistes somaliens ont été contraints de fuir le pays, après avoir été menacés ou avoir été victimes d’attaques. 

 

SOURCE 

Reporters without Borders (RSF)


 


Categories

%d bloggers like this: