Posted by: africanpressorganization | 24 April 2009

Côte d’Ivoire / L’ONUCI estime que chaque ivoirien qui le souhaite doit pouvoir s’enroler

 

 


 

 

Côte d’Ivoire / L’ONUCI estime que chaque ivoirien qui le souhaite doit pouvoir s’enroler

 

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 24 avril 2009/African Press Organization (APO)/ — L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), exhorte les structures impliquées dans les opérations d’identification des populations et de recensement électoral, « à tout mettre en œuvre dans les plus brefs délais pour offrir à chaque ivoirien qui le souhaite la possibilité de se faire enrôler », a indiqué jeudi à Abidjan, le Porte-parole de la mission, Hamadoun Touré.

S’exprimant lors du point de presse hebdomadaire, M. Touré a indiqué que l’ONUCI observe que la reprise de l’identification et de l’enrôlement annoncée pour le 21 avril 2009 sur l’ensemble du territoire national connait des difficultés de mise en œuvre. «  En dépit de la présence de pétitionnaires, les centres visités mercredi par nos équipes n’étaient pas fonctionnels », a fait remarquer M. Touré avant de préciser que des problèmes financiers auraient été évoqués par les différents opérateurs pour expliquer le blocage constaté.

Toutefois, a souligné le porte-parole, l’ONUCI félicite les différents acteurs impliqués pour l’important travail déjà accompli. Il les encourage, a-t-il ajouté, à tout mettre en œuvre pour l’achèvement du processus dans les délais annoncés. « Cet accomplissement permettra de passer aux étapes suivantes et témoigne de la volonté de tous de poursuivre sur la route de la paix » , a-t-il estimé.

L’ONUCI, comme l’a confirmé le Représentant spécial YJ Choi, au Président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), va poursuivre son appui logistique, particulièrement au niveau de l’Opération transport. Enfin, dans un souci d’égalité des citoyens, l’ONUCI en appelle à la rapide fonctionnalité des 205 centres de collecte non ouverts lors de la première phase. Ceci, en vue de permettre aux populations se trouvant dans des zones difficilement accessibles de se faire enrôler.

Interrogé sur le degré de responsabilité des uns et des autres au sujet de la reprise avortée de l’identification, le Porte-parole a rappelé que la fixation de la date était une prérogative de la CEI. En ce qui la concerne, selon M. Touré, l’ONUCI a réitéré à la CEI, sa disponibilité à l’aider au niveau logistique en vue de faire du processus d’identification et d’enrôlement un succès.

Auparavant, il avait annoncé le départ pour New York du Représentant spécial qui va présenter, le 28 avril 2009, devant le Conseil de Sécurité, le 20è rapport du Secrétaire général sur l’ONUCI, M. Choi aura des consultations avec plusieurs membres du conseil afin de leur présenter de vive voix la situation en Côte d’Ivoire. «  Ce que nous attendons, c’est que le Conseil de sécurité nous trace la voie à suivre pour le reste du mandat », a expliqué le porte-parole sur ce point.

 

Par ailleurs, au plan des autres activités de l’ONUCI, le Porte-parole a annoncé que le siège de la mission allait abriter, le mardi 28 avril, une journée de réflexion sur la détention préventive. Avec l’appui de la section Etat de droit de l’ONUCI, l’ONG Prisonniers Sans Frontières et la Direction de l’Administration Pénitentiaire du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, vont axer leurs réflexions sur la problématique des longues détentions préventives et sur les difficultés qu’ont les personnes condamnées à exercer leur droit d’appel. « Il s’agira notamment de faire le point sur les différentes initiatives mises en œuvre par les intervenants afin de contribuer à la réduction des longues détentions préventives » .

 

Ce même mardi, l’ONUCI va se retrouver, dans le cadre de ses forums itinérants, à Jacqueville. « Ce sera pour nous l’occasion d’associer les populations des zones lacustres au processus de paix » a souligné M. Touré

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: