Posted by: africanpressorganization | 15 April 2009

Soudan / Otages

 


 

Soudan / Otages

 

PARIS, France, 15 avril 2009/African Press Organization (APO)/ — Actualités diplomatiques du ministère français des Affaires étrangères / Point de presse du 14 avril 2009

(…)

(Deux humanitaires ont été enlevés au Darfour, est-ce que vous avez eu des contacts avec leurs ravisseurs ?)

 

 

Vous savez que, dans ce type de situation, la discrétion est la condition nécessaire de l’efficacité de notre action pour obtenir la libération des personnes enlevées.

 

(C’est la deuxième fois en quelques semaines que des équipes françaises sont ciblées, est-ce que vous demandez aux équipes sur place de suspendre leurs activités ?)

 

 

Nous condamnons les enlèvements qui touchent le personnel humanitaire dans cette région extrêmement sensible où les besoins humanitaires sont considérables. Nous condamnons avec la plus grande fermeté ces enlèvements et nous travaillons dans la plus grande discrétion pour obtenir la libération de ces personnels humanitaires qui font sur le terrain un travail remarquable et utile aux populations.

 

(La France a pour politique de ne pas négocier avec les preneurs d’otages et de ne pas payer de rançon. On a pourtant entendu M. Morin déclarer qu’il y avait une négociation autour d’une rançon dans le cas de la Somalie.

Est-ce que la France a changé de politique et négocie avec des preneurs d’otages sur des sommes d’argent à échanger contre les otages, comme les Américains seraient apparemment en train de le faire ?)

 

 

La position de la France est constante. Nous ne payons pas de rançon. L’évocation d’une rançon fait partie des paramètres de négociation dans une situation donnée mais la position constante de la France est de ne pas payer de rançon.

 

 

 

SOURCE : France – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: