Posted by: africanpressorganization | 14 April 2009

Cote d’Ivoire / Stéphane Cormier, nommé nouveau Délégué Permanent de la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF)

 


 

Cote d’Ivoire / Stéphane Cormier, nommé nouveau Délégué Permanent
de la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF)

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 14 avril 2009/African Press Organization (APO)/ — Le Bureau de la CPCCAF, réuni à Abidjan le 6 avril dernier, a accepté la proposition de son président Omar Derraji, par ailleurs président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Rabat-Salé (Maroc), de nommer Stéphane Cormier, nouveau Délégué Permanent de l’association.

Jusqu’alors chef du cabinet de Christian Blanc, Secrétaire d’Etat en charge du développement de la Région capitale, ancien chef de cabinet de Pierre Simon, Président de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris (CCIP), Stéphane Cormier sera détaché par la CCIP auprès de la CPCCAF pour une durée indéterminée.

Rappelons que la CPCCAF a été créée en 1973 à l’initiative des présidents Pompidou, Houphouët-Boigny et Senghor. Cette association constitue le réseau de coopération et d’appui aux chambres consulaires pour le développement et la structuration du secteur privé en Afrique.

Cette organisation pluriculturelle se compose de 106 organisations intermédiaires de 29 pays francophones dont les compétences couvrent les secteurs du commerce et de l’industrie, de l’artisanat, de l’agriculture et des services. Elle est dirigée par un Bureau de 10 membres élus parmi les membres des chambres consulaires africaines et européennes.

Ses objectifs :

Asseoir la structuration du secteur privé africain sur le développement et le renforcement des organismes intermédiaires africains,

Faciliter l’accès aux services d’appui pour les micros et petites entreprises,

Accompagner le développement économique et social en Afrique en renforçant les liens entre les différents organismes intermédiaires de façon à favoriser les partenariats économiques au niveau régional, sous régional et national dans le cadre de l’UEMOA, CEDEAO, COMESA, CEMAC, ou international dans le cadre des Accords de Cotonou, APE, NEPAD…

Ses outils :
La CPCCAF offre aux bailleurs de fonds nationaux et internationaux une connaissance parfaite du réseau consulaire africain et francophone lui permettant d’établir des diagnostics et de proposer, en partenariat avec les bénéficiaires, des programmes de développement au plus près des besoins de leurs entreprises.

Les instruments de coopération sont constitués principalement par le transfert de compétences et savoir-faire Nord – Sud ou Sud – Sud portant sur des thématiques telles que le conseil en production, en commercialisation, en investissement et en gestion, l’information économique, la formation et l’apprentissage, le compagnonnage industriel et artisanal, l’accès aux financements par le biais de systèmes mutualistes et de fonds de garanties ainsi que le développement progressif du commerce électronique.

 

 

SOURCE : Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF)


 


Categories

%d bloggers like this: