Posted by: africanpressorganization | 13 April 2009

Burkina-Faso / Journée Mondiale de la santé

 

 


 

Burkina-Faso / Journée Mondiale de la santé

 

OUAGADOUGOU, Burkina-Faso, 13 avril 2009/African Press Organization (APO)/ — La célébration de la Journée Mondiale de la santé sur le thème «Sauver des vies: des hôpitaux sûrs dans les situations d’urgence» était placée sous la présidence du Premier Ministre M. Tertius ZONGO.

Une journée mondiale toute particulière parce que se déroulant en présence des

hôtes de marques que son le Premier Ministre du Burkina et le Directeur Régional de

l’OMS, mais également parce que les autorités nationales ont retenu ce jour du 7

avril pour offrir un bâtiment qui abritera le Bureau de la Représentation et le Bureau

de l’Equipe d’appui inter-pays pour l’Afrique de l’Ouest (IST/AO) basé à

Ouagadougou.

Les nombreux invités ont eu à entendre le message du Directeur Régional

de l’OMS pour l’Afrique et le Discours du Ministre de la santé.

Dans son adresse, le Directeur Régional a rappelé l’intérêt de la Journée

Mondiale qui est une opportunité pour attirer l’attention de l’opinion publique à propos

des questions majeures de santé. Le thème de la présente veut susciter l’intérêt à

propos de l’impérieuse nécessité de protéger et garantir le bon fonctionnement de

tous les établissements de santé, lorsque surviennent les catastrophes.

Le Dr. SAMBO a saisit l’occasion pour « lancer un appel à tous les pays, pour

les inviter à prendre des mesures visant à rendre les établissements de santé plus

sûrs, lors de la survenue de catastrophes naturelles ou provoquées par l’homme,

notamment construire des établissements de santé répondant aux normes de

résistance et bâtis sur des sites sûrs. Dans le cadre des catastrophes provoquées

par l’homme, les établissements de santé ne doivent pas être la cible d’opérations

militaires, ni être utilisées à cet effet. Les établissements de santé et leurs personnels

doivent être épargnés de tout acte de violence, par toutes les parties belligérantes ».

A propos de l’inauguration des nouveaux bureaux de l’OMS au Burkina Faso,

le Dr. Luis Gomes SAMBO a rappelé le contexte de la création des équipes d’appui

inter-pays pour renforcer et rapprocher l’appui technique en direction des pays. Il a

achevé son propos en renouvellent ses remerciements au Président du Faso et au

peuple Burkinabè pour ce joyau offert à l’Organisation et en invitant le staff de l’OMS

au Burkina Faso, ensemble avec les autres agences du Système des Nations Unies,

à redoubler les efforts en vue de contribuer à l’atteinte des Objectifs du millénaire

pour le Développement (OMD).

A sa suite et au nom du gouvernement Burkinabè, le Ministre de la santé M.

Seydou BOUDA a pris la parole pour insister sur le thème de la Journée Mondiale

2009. Il a félicité l’OMS pour ce choix qu’il qualifiera de judicieux.

Selon lui, les faits liés à l’actualité de l’année 2008 justifient aisément l’option

faite pour le thème. En effet, plus de 300 catastrophes naturelles enregistrées ont

causé la mort de quelques 250.000 personnes sur la planète, un bilan, dira-t-il,

quatre fois plus élevé que la moyenne annuelle des sept dernières années. Pour le

Ministre BOUDA, il faut enfin pousser la réflexion plus loin pour mieux protéger et

sauver les vies humaines face aux conflits et troubles civils qui sont légions sur notre

continent.

Le moment tant attendu était sans conteste la remise des clés du nouveau

bâtiment de l’OMS et la rupture du ruban par le Premier Ministre, qui marquent la

remise officielle des locaux. Lors de son interview à la Télévision nationale, le M.

Tertius ZONGO a déclaré que « l’OMS est la structure au plan mondial qui a montré

qu’elle a le plus de capacité et d’expérience pour aider les pays à élaborer non

seulement des politiques et stratégies de développement dans le domaine de la

santé mais également, à les appuyer dans la mise en oeuvre. C’est pourquoi, il est

tout à fait normal que le Burkina à son tour mette en place les conditions pour que

ce partenaire qui est un partenaire de référence et de choix pour nous, puisse avoir

un cadre de travail qui lui permette de mieux approfondir sa coopération avec le

pays ».

Le personnel, était tout heureux de pouvoir bénéficier d’un cadre de travail

bien approprié. Coût total de l’ouvrage 1 milliard 200 millions de Fcfa sur un espace

de 5.590 m2. Le bâtiment qui abritera désormais les équipes pays et inter-pays

compte 75 bureaux et trois salles de réunions repartis entre quatre ailes. Un beau

cadeau d’anniversaire du Burkina à l’OMS, symbole d’une coopération exemplaire.

 

SOURCE : World Health Organization (WHO)


Categories

%d bloggers like this: