Posted by: africanpressorganization | 8 April 2009

Djibouti / Érythrée / Conseil de sécurité

 


 

Djibouti / Érythrée / Conseil de sécurité

 

NEW YORK, 8 avril 2009/African Press Organization (APO)/ — Point de presse quotidien du bureau de la porte-parole du secrétaire général de l’ONU / 7 avril 2009

 

Ce matin, lors de consultations officieuses, le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, B. Lynn Pascoe, a informé les membres du Conseil de sécurité de la situation entre Djibouti et l’Érythrée.

 

Dans une lettre adressée récemment au Conseil de sécurité, le Secrétaire général a signalé que même si elle est calme, la situation entre ces deux pays demeure tendue, et qu’aucune information n’indique que l’Érythrée s’est conformée au  paragraphe 5 de la résolution 1862 du Conseil.  Ban Ki-moon a indiqué qu’il a l’intention de rester en contact avec Djibouti et l’Érythrée pour évaluer comment le Secrétariat pourrait les appuyer au mieux.

 

M. Pascoe a également informé le Conseil d’autres questions, notamment la situation au Madagascar.  Le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques, Haile Menkerios, qui participait à ces discussions, a parlé à la presse à l’issue des consultations. 

 

Il a confirmé que le transfert du pouvoir qui a eu lieu à Madagascar n’était ni constitutionnel ni démocratique.

 

Après les consultations, les membres du Conseil ont tenu une réunion publique sur la République centrafricaine, au cours de laquelle ils ont adopté une déclaration officielle pour, entre autres, engager les groupes armés à cesser immédiatement la violence.  Ils ont également demandé que soit mis un terme au recrutement d’enfants. 

 

SOURCE : United Nations – Office of the Spokesperson of the Secretary-General


Categories

%d bloggers like this: