Posted by: africanpressorganization | 4 April 2009

La FIJ Dénonce la Condamnation d’un Journaliste en Somalie

 


 

La FIJ Dénonce la Condamnation d’un Journaliste en Somalie

 

MOGADISCIO, Somalie, 4 avril 2009/African Press Organization (APO)/ — La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a dénoncé aujourd’hui la condamnation à une peine de deux ans ferme du journaliste Jama Ayanle Feyte prononcée le 30 mars 2009 au Puntland (Nord-Est de la Somalie).

« Cette condamnation est injuste, d’autant plus que M. Ayanle Feyte a été jugée sans avoir pu bénéficier de son droit légitime à l’assistance d’un avocat durant tout le procès. Il est déplorable à ce jour qu’on continue de mettre en prison des journalistes dont le seul tort est d’avoir fait leur travail » a déclaré M. Gabriel Baglo, Directeur du Bureau Afrique de la FIJ.

Le lundi 30 mars 2009, le Tribunal régional de Bari dans le Bossasso a condamné  M. Jama Ayanle Feyte pour diffamation, diffusion de fausses nouvelles et injures à l’endroit des chefs du Puntland à travers deux sites web somaliens : « Dayniile.com » et « lasqoray.com ». Durant tout le procès, il n’a pas bénéficié de l’assistance d’un avocat ; et les membres de sa famille et ses collègues ont été interdits d’accès au Tribunal.

Selon Omar Faruk Osman, Secrétaire général de NUSOJ et Président de la Fédération Africaine des Journalistes (FAJ)  « ce verdict est un coup dur au journalisme et à la liberté d’expression dans des régions du nord-est de la Somalie, constituant ainsi une violation flagrante de la liberté de la presse dans ces régions. C’est injuste, c’est un procès politique».

La FIJ exige la libération immédiate de M. Jama Ayanle Feyte et demande aux autorités du Puntland de cesser les poursuites contre les journalistes pour leur permettre de travailler librement.

 

SOURCE : International Federation of Journalists (IFJ)


Categories

%d bloggers like this: