Posted by: africanpressorganization | 3 April 2009

Zambie / Visite de la vice-présidente de la Banque mondiale pour l’Afrique

 


 

Zambie / Visite de la vice-présidente de la Banque mondiale pour l’Afrique

 

LUSAKA, Zambia, 3 avril 2009/African Press Organization (APO)/ — La vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, Mme Obiageli (Oby) Ezekwesili, se rend en Zambie à partir de ce vendredi pour une visite de travail qu’elle effectuera du 3 au 9 avril 2009.

 

Pour sa première sortie lors de ce voyage, Oby prendra la parole le samedi 4 avril à la conférence convoquée pour évaluer l’impact de la récession mondiale sur l’économie zambienne, et les mesures à adopter en vue de soutenir les efforts de développement du pays ainsi que la transformation de son économie.

 

Mieux connu sous l’appellation « Indaba » – qui signifie conseil des leaders dans les langues Zulu et Xhosa de l’Afrique australe – le forum regroupera des experts de différents domaines : mines, éducation, agriculture, tourisme, énergie, finance, transport, commerce et infrastructure, tant de la Zambie que d’ailleurs.

 

Au moment où la plupart des économies africaines fortement dépendantes des minerais subissent de plein fouet les effets néfastes de la crise financière mondiale, la Zambie (qui tire l’essentiel de ses revenus du cuivre), est le premier pays de l’Afrique subsaharienne à adopter une approche participative, inspirée par la tradition africaine et du principe de l’arbre à palabres, afin de juguler la crise.

 

Cet Indaba entend lancer un appel aux Zambiens, à leur gouvernement ainsi qu’aux partenaires au développement pour qu’ils adoptent des mesures adéquates en vue de la transformation économique tant promise, mais jamais réalisée.

 

Pour Oby cet appel ne s’applique pas seulement à la Zambie, mais à toute l’Afrique. Pour les pays richement dotés en ressources minérales en particulier, la crise a valeur de rappel à l’ordre pour qu’ils redoublent d’efforts en vue de soutenir les reformes, renforcer l’état de droit, améliorer la bonne gouvernance et établir des systèmes propres à assurer une gestion transparente de ces ressources de sorte qu’elles génèrent des gains tangibles pour les segments pauvres de leur population.

 

Le 6 avril, Oby participera également à la conférence internationale sur le financement du Corridor Nord-Sud, qui traitera des investissements en infrastructures, de la reforme du commerce et du programme d’amélioration de la compétitivité des économies de trois blocs sous-régionaux : le COMESA (Marché commun de l’Afrique orientale et australe); l’EAC (Communauté économique de l’Afrique de l’est) et la SADC (Communauté de développement de l’Afrique australe). Le Corridor Nord-Sud dessert huit pays : Afrique du Sud, Botswana, Malawi, Mozambique, République démocratique du Congo, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe.

 

Enfin, la vice-présidente effectuera des visites hors de la capitale. Elle se rendra, entre autres, à Mazabuka et Kafue Gorge pour toucher du doigt les réalités des secteurs de l’énergie et de l’agriculture. Elle s’entretiendra aussi avec les parlementaires, les représentants du secteur privé et de la société civile, ainsi qu’avec les membres du gouvernement et le chef de l’Etat zambien.

 

 

 

SOURCE : The World Bank


Categories

%d bloggers like this: