Posted by: africanpressorganization | 26 March 2009

Côte d’Ivoire / Le chef de l’ONUCI suit attentivement les consultations initiées par le président Laurent Gbagbo

 


 

Côte d’Ivoire / Le chef de l’ONUCI suit attentivement les consultations initiées par le président Laurent Gbagbo

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 26 mars 2009/African Press Organization (APO)/ — Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, YJ Choi, suit avec une attention particulière les consultations initiées depuis le début de la semaine par le Président Laurent Gbagbo en vue de donner un nouveau coup de fouet au processus de paix, a annoncé jeudi à Abidjan, le Porte-parole de l’ONUCI, Hamadoun Touré.

 

S’exprimant lors du point de presse hebdomadaire de la mission onusienne, M Touré a réitéré les encouragements de M. Choi à toutes les parties ivoiriennes «  à continuer de s’impliquer pour que les résultats atteints dans l’identification puissent être consolidés et permettre la publication sans délai d’un chronogramme électoral avec les étapes ».

 

Selon M. Touré, au moins quatre raisons militent en faveur de la publication d’un chronogramme électoral. La première consiste à permettre aux populations de bénéficier des dividendes de la paix de manière concrète et durable à travers l’exécution d’activités de développement. Il s’agit ensuite d’offrir aux investisseurs étrangers la possibilité de matérialiser leurs plans d’investissement, outil essentiel

de la relance économique  en Côte d’Ivoire. La troisième raison, selon le porte-parole, est que la tenue effective d’élections va restaurer la crédibilité de la Côte d’Ivoire après la perte de date et période pour les élections depuis plus de cinq mois et enfin des élections, a-t-il expliqué, devraient « aboutir à la mise sur pied d’un gouvernement plus harmonieux et plus efficace, car un Gouvernement de Transition, par définition, ne devrait pas durer trop longtemps ». estime-t-il.

 

Il a rassuré que pour sa part, l’ONUCI fait tout ce qui est en son pouvoir afin que les conditions soient remplies pour l’annonce sans délai d’un chronogramme et invite les parties ivoiriennes à en faire de même car a-t-il rappelé, «  un Gouvernement de transition a un rôle bien précis pour exécuter des tâches en attendant l’arrivée du Gouvernement définitif, conformément au mandat qui a été donné par les mandants que sont les électeurs ».

 

Rappelant le rôle de l’ONUCI dans le redéploiement de l’Administration, le Porte-parole a indiqué que celui-ci comportait l’assistante technique et l’assistance logistique avec l’expertise accordée au CNPRA, chargé du redéploiement de l’Administration et la facilitation des mouvements et l’installation des préfets et des magistrats. Quant au sort réservé aux Commandants de Zone (Com-Zones), M Touré a indiqué a indiqué que « Ouaga IV prévoyait une solution dans ce sens, dans le cadre de la réunification du pays par le rétablissement de l’autorité de l’Etat sur tout le territoire ».

 

Il a également saisi l’opportunité de ce point de presse hebdomadaire pour donner les derniers chiffres de l’opération d’identification qui portent le nombre de personnes enrôlées à 5 898 723. Il a dit la satisfaction de l’ONUCI face aux récentes initiatives prises par les opérateurs techniques pour effectuer les paiements au profit des agents d’identification dont les mouvements de grève ont perturbé le déroulement normal des opérations dans certaines localités. Toutefois estime M Touré, « ayant observé les difficultés d’ordre logistique dans le cadre de l’identification dans la région du Bas Sassandra, l’ONUCI a mis à disposition 22 groupes électrogènes, ce qui vient s’ajouter au soutien déjà donné en d’autres circonstances et en d’autres endroits ». Il a également indiqué qu’au plan de la reconstitution des registres perdus ou détruits, sur les 81 811 requêtes portant sur les naissances, décès, mariages et autres, « 25 762 requêtes ont été jusqu’à présent traitées, parmi lesquelles 22 389 ont été acceptées et 3 373 rejetées ».

 

Interrogé sur une éventuelle saisine de l’ONUCI par M Anaky Kobéna, Président du Mouvement des Forces d’Avenir (MFA), interpellé à la suite d’une déclaration au cours de l’émission télévisée « l’Invité de la Première », M Touré a précisé que l’ONUCI n’avait pas été saisie. Toutefois, a-t-il ajouté, « nous encourageons toutes les parties ivoiriennes à tout faire pour que cet incident ne perturbe pas le déroulement normal du processus de paix ».

 

 

SOURCE : Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: