Posted by: africanpressorganization | 12 March 2009

Banque Mondiale / Mali / L’ “Impact de la crise financière sur les économies africaines”.

 

wb

 

Banque Mondiale / Mali / L’ “Impact de la crise financière sur les économies africaines”.

 

BAMAKO, Mali, 12 mars 2009/African Press Organization (APO)/ — Shanta Devarajan, Economiste en Chef pour la région Afrique à la Banque mondiale, a eu mardi des échanges avec les parlementaires du Cameroun, de Congo DRC, du Mali, de la République centrafricaine et de France sur l’ “Impact de la crise financière sur les économies africaines”.

 

Les discussions, qui ont été menées par Vidéoconférence, en collaboration avec le Réseau des Parlementaires sur la Banque Mondiale (RPsBM), ont vu la participation de quatre députés maliens dont l’ancien Premier ministre et ancien président de l’Assemblée nationale, Ibrahim Boubacar Keita et l’ancien leader estudiantin, Oumar Mariko.

 

 

Discussions sur les zones industrielles au Mali

 

Le Groupe de la Banque mondiale, à travers IFC/FIAS, a organisé le 11 mars un atelier pour discuter des questions de zones industrielles au Mali. Ce cadre de discussion est destiné à la restitution de la série d’études relatives aux zones industrielles au Mali, afin de bénéficier des suggestions pour un enrichissement desdites études.

 

En 2008, le Groupe Banque mondiale, à travers IFC/FIAS, a lancé cette série d’études relatives aux zones industrielles, dans le but d’offrir aux entreprises installées au Mali un environnement idoine et une infrastructure matérielle de meilleure qualité.

 

Ces différentes études traitent de :


– l’analyse de la demande de terrains industriels au Mali

– l’attrait ou le niveau d’intérêt des investisseurs internationaux par rapport à une éventuelle mise en concession des zones industrielles au Mali, notamment celle de l’aéroport de Bamako-Sénou

– le cadre juridique et réglementaire proposé pour les zones industrielles au Mali

– les options institutionnelles de gestion de zones industrielles

– les meilleures pratiques internationales en matière de zones industrielles.

 

Projet de modernisation du Registre du Commerce

 

Dans le cadre de l’amélioration du processus de création des entreprises au Mali, IFC –FIAS, membre du Groupe Banque Mondiale, a lancé en 2008, une étude en vue de moderniser et de rationaliser le Registre du Commerce et du Crédit Mobilier (RCCM) et le Fichier national.

 

Les rapports élaborés par les spécialistes de IFC PEP AFRICA / FIAS après les études conduites au Mali, au Congo, au Bénin, en Côte d’Ivoire et en France ont été soumis à discussions le 12 mars à l’occasion d’un atelier de restitution de l’étude portant sur le projet de modernisation du Registre du Commerce et du Crédit Mobilier du Mali

 

Ces rapports présentent un diagnostic du cadre légal et réglementaire, un audit du système informatique des Registres du Commerce et du Crédit mobilier et proposent une série de recommandations en vue de renforcer l’efficacité du RCCM. Ils font ressortir également les différentes options en vue d’informatiser et de mettre en réseau les trois Registres du Commerce, le Fichier National et le Fichier Régional Abidjan.

 

Salon international des transports en Afrique de l’Ouest (SITRAO)

 

Sous le signe du Partenariat, les projets du Mali financés par la Banque mondiale dans le secteur des transports et le bureau de la Banque, ont tenu un stand commun à 1ère édition du Salon international des transports en Afrique de l’Ouest (SITRAO) ouvert à Bamako le 12 mars. Il s’agit essentiellement :

 

Du Second Projet sectoriel des transports (PST2) d’un montant de 90 millions de dollars américains sous la forme d’un crédit IDA d’environ 44,5 milliards de FCFA et une contribution du Gouvernement du Mali estimé à 7,96 milliards de FCFA sous forme d’impôts, de taxes et de frais de compensation)

 

Projet d’amélioration des corridors de transport (PACT) d’un montant de 43.7 milliards de FCFA : 25,7 milliards de crédit IDA, 8,4 milliards de don et 9,6 milliards du Gouvernement malien)

 

Projet régional de sûreté et de sécurité du transport aérien en Afrique de l’Ouest et du Centre (PRSSAOC) : 2,9 milliards de FCFA de l’IDA pour soutenir le Mali dans ses efforts d’amélioration de la conformité de l’Agence nationale de l’aviation civile 9ANAC) et de d’Aéroport de Bamako-Senou aux normes de sécurité et de sûreté de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI)

 

Projet régional de facilitation des transports et du transit en Afrique de l’Ouest (PRFTTAO) d’un coût global de 17,7 milliards de FCFA dont 16,8 milliards de l’IDA et 924 millions de FCFA du Gouvernement malien)

 

 

SOURCE : The World Bank


Categories

%d bloggers like this: