Posted by: africanpressorganization | 30 January 2009

Union africaine / Ouverture officielle de la 14eme session ordinaire du conseil exécutif

 

 

 


 

 

 

Union africaine / Ouverture officielle de la 14eme session ordinaire du conseil exécutif

 

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 30 janvier 2009/African Press Organization (APO)/ — La 14eme Session ordinaire du Conseil Exécutif de l’Union africaine s’est ouverte ce jeudi 29 janvier 2009 au siège de l’Union africaine à Addis Abeba, Ethiopie. La session a été inaugurée par M Bernard Membe, Ministre des affaires étrangères de la République Unie de Tanzanie et Président du Conseil Exécutif en présence du Président de la Commission de l’Union africaine (CUA), M. Jean Ping, de M. Abdoulie Janneh, Secrétaire General de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et de la Commission.

 
 

M. Abdoulie Janneh, Secrétaire General de la CEA a indiqué que l’Afrique devrait tirer profit de la crise actuelle, une opportunité pour diversifier ses économies. Cette stratégie devrait ainsi lui donner plus de force pour résister aux chocs ultérieurs. Il a également ajouté que la capacité de l’Afrique à relever ses défis repose sur la consolidation de la paix et de la sécurité et la cessation des conflits violents et des guerres civiles. Au nombre des défis, il a également mentionné le changement climatique et la pauvreté des infrastructures en Afrique.

 
 

M. Janneh a réitéré l’engagement de la CEA à accompagner les efforts de développement. Enfin, il a appelé l’Afrique à s’approprier le slogan de la campagne du Président Obama «Yes, we can »

 
 

Pour sa part, M. Membe a indiqué que l’Agenda du Conseil comportait 40 points dont l’élection des membres du Conseil consultatif contre la corruption au sein de l’UA, les débats sur le rapport du COREP, les questions légales et institutionnelles, les affaires politiques, les affaires socio-économiques ainsi que la mise en œuvre des décisions précédentes. M. Membe a instruit le Conseil des progrès considérables accomplis dans l’établissement de la Banque africaine de développement. Il a également instruit les ministres sur la paix et la sécurité sur le continent, particulièrement le Zimbabwe, la Somalie et la République Démocratique du Congo. A propos de la Guinée et de la Mauritanie, le ministre Membe a insisté sur le fait que l’Union n’accepte pas de changement anticonstitutionnel.

 

SOURCE : African Union Commission (AUC)


Categories

%d bloggers like this: