Posted by: africanpressorganization | 30 January 2009

La conseillère fédérale suisse Doris Leuthard en mission économique en Egypte

 


 

La conseillère fédérale suisse Doris Leuthard en mission économique en Egypte

 

BERNE, Suisse, 30 janvier 2009/African Press Organization (APO)/ — La cheffe du Département fédéral de l’économie (DFE), Doris Leuthard, se rendra en Egypte du 2 au 5 février 2009, accompagnée d’une délégation économique. Cette mission, qui intervient 18 mois après l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange AELE-Egypte, vise à évaluer le climat d’investissement et les opportunités d’affaires pour les entreprises suisses dans ce pays. Elle a également pour objectif de coordonner la coopération économique au développement du SECO avec l’Egypte et d’accélérer les négociations en vue de l’actualisation de l’accord Suisse-Egypte sur la protection des investissements.

La conseillère fédérale Doris Leuthard a prévu de rencontrer au Caire Rachid Mohamed Rachid, ministre du commerce et de l’industrie, Youssef Boutros-Ghali, ministre des finances, Mahmoud Mohieldin, ministre des investissements et Fayza Aboulnaga, ministre de la coopération internationale. Elle inaugurera, à Alexandrie, le « National Customs Training Center », qui bénéficie du soutien du SECO. La conseillère fédérale et sa délégation économique participeront par ailleurs à divers événements organisés par les chambres de commerce et d’industrie locales.

Du point de vue commercial, l’Egypte bénéficie d’une situation stratégique des plus favorables et dispose de bonnes infrastructures. Reliant les marchés européen, africain et asiatique, elle se prête particulièrement bien comme plaque tournante pour les entreprises suisses qui entretiennent des relations commerciales avec les trois continents. Cette mission économique a un double objectif : sonder le climat d’investissement et les débouchés commerciaux pour les entreprises suisses en Egypte, d’une part, et profiler la Suisse comme un partenaire commercial et d’investissement important et solide, d’autre part.

Le Parlement suisse a confirmé en décembre 2008 que l’Egypte est un pays de concentration de la coopération économique au développement du SECO. La conseillère fédérale Doris Leuthard mettra à profit cette visite pour discuter des priorités du futur programme de développement. Les accords bilatéraux Suisse-Egypte comprennent un accord sur la protection des investissements, un accord destiné à éviter la double imposition et un accord sur le transport aérien. Des négociations sont en cours afin d’actualiser l’accord sur la protection des investissements conclu en 1973. L’accord de libre-échange AELE-Egypte est en vigueur depuis le 1er août 2007.

Le commerce bilatéral se développe de manière positive depuis 2006. Les exportations suisses se sont chiffrées à 467,8 millions de francs en 2007 (+11,7% par rapport à 2006). Elles se sont également très bien portées en 2008, s’élevant à 576,7 millions de francs durant les onze premiers mois, soit une progression de 33,2% par rapport à la même période de l’année précédente. La Suisse exporte principalement des produits pharmaceutiques, des machines, des produits chimiques de base, de l’horlogerie ainsi que des instruments optiques et médicaux vers l’Egypte.

Les importations en provenance d’Egypte, constituées pour moitié par des produits agricoles et des pierres précieuses, ont continué de diminuer, se situant à 27,7 millions de francs en 2007 (-18,4% par rapport à 2006). Au cours des onze premiers mois de l’année 2008, les exportations égyptiennes se sont élevées à 25,2 millions de francs, résultat identique à celui de la même période de l’année précédente.

 

 

SOURCE : Département fédéral de l’économie (DFE), Suisse


Categories

%d bloggers like this: