Posted by: africanpressorganization | 20 January 2009

Cote d’Ivoire / France / Affaire Kieffer

 


 

Cote d’Ivoire / France / Affaire Kieffer

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 20 janvier 2009/African Press Organization (APO)/ — Actualités diplomatiques du ministère français des Affaires étrangères / Point de presse du 19 janvier 2009

 

(…)

 

La disparition du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer à Abidjan le 16 avril 2004, une autre affaire qui jette l’émoi dans les relations franco-ivoiriennes, un officier ivoirien, Tony Oulaï, est incarcéré dans une des prisons parisiennes. Pour les autorités ivoiriennes, la justice française ne dispose pas d’assez d’éléments pour le maintenir en prison, réclamant d’ailleurs sa libération. Comment expliquer les nombreux blocages pour l’élucidation de cette affaire et la polémique qui enflent entre les deux capitales (Paris et Abidjan) ?)

 

 

S’agissant de l’action judiciaire en cours, le ministère des Affaires étrangères et européennes ne peut évidemment pas faire de commentaires.

 

Je vous rappelle que depuis le début de cette affaire, les différents services de l’Etat, dont le ministère des Affaires étrangères et européennes, sont mobilisés afin que toute la lumière soit faite sur les circonstances de la disparition du journaliste Guy-André Kieffer.

 

Sur le terrain, l’ambassade de France à Abidjan ne ménage aucun effort pour faciliter la mission des juges français en Côte d’Ivoire et soutenir leur action. Ceux-ci ont pu se rendre une dizaine de fois à Abidjan et ont pu bénéficier à chaque fois du plein soutien des autorités françaises sur place.

 

Par ailleurs, ce dossier continue à être suivi au plus haut niveau. A l’occasion de son entretien avec les membres de la famille de M.

Kieffer au mois d’août 2007, le président Sarkozy a réaffirmé que cette affaire restait une priorité pour la France.

 

Par un courrier de novembre 2008 adressé à M. Bernard Kieffer, le ministre Bernard Kouchner a également réaffirmé le plein soutien des plus hautes autorités françaises à la famille et les a assurés du suivi attentif de cette affaire.

 

 

SOURCE : France – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: