Posted by: africanpressorganization | 14 January 2009

Ethiopie / Le chef d’Etat- Major des Armées françaises en visite à l’Union Africaine

 


 

Ethiopie / Le chef d’Etat- Major des Armées françaises en visite à l’Union Africaine

 

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 14 janvier 2009/African Press Organization (APO)/ — Le Vice-président de la Commission de l’Union africaine (CUA), M. Erastus Mwencha, a reçu aujourd’hui, mercredi 14 janvier 2009, le Général Georgelin, Chef d’état-major des armées françaises, en visite officielle, au siège de l’Union africaine à Addis Abéba, Ethiopie.

 
 

La visite du Général Georgelin, la première au siège de l’Union africaine, a permis aux deux parties de faire le point sur le rôle de la France dans le soutien de la Force Africaine en Attente (FAA) et sur le cycle Euro Recamp/Amani Africa.

 
 

La visite a également offert l’opportunité d’évaluer l’apport des forces françaises sur le terrain à travers l’Eufor-Tchad notamment et d’échanger sur la situation sécuritaire et sur les conflits qui perdurent sur à travers le continent.

 
 

Le Vice-président de la Commission de l’Union africaine a, à cette occasion, fait part de son appréciation de l’aide apportée par la France dans la gestion des questions de paix et de sécurité en Afrique, y compris l’apport logistique et en équipements, soulignant que cette aide est d’autant plus précieuse dans un contexte où les défis et les menaces sont globaux.

 
 

M. Mwencha a, en outre, estimé que l’assistance l’Eufor était positive dans la mesure où elle contribue aussi à apaiser le climat politique dans la région. S’agissant des conflits en Afrique, le Vice-président de la CUA a indiqué qu’il était peu aisé de les classer en termes d’importance, signalant, à ce propos, que les crises font perdre au continent beaucoup de temps et d’énergie qui auraient pu être dépensés au profit de son développement social et économique.

 
 

Il a, a cet égard, précisé que l’UA développe des mécanismes de suivi pour s’attaquer aux causes profondes et réelles des conflits, relevant dans ce cadre, que le soutien logistique de la France et sa contribution au renforcement des capacités sont importants pour l’opérationnalisation de la FAA et pour l’AMISOM, en attendant le renfort des Nations Unies.

 
 

M. Mwencha a néanmoins, souligné que la situation sécuritaire s’est améliorée en Afrique au cours des trois dernières années.

 
 

Le Général Georgelin a, pour sa part, réaffirmé le soutien de la France aux pays africains pour maintenir la paix et la sécurité sur le continent, passant en revue les grandes lignes de la nouvelle approche de la présence militaire française en Afrique.

 
 

Il a, à ce propos, annoncé une réduction des troupes présentes en Afrique et par conséquent le nombre de bases militaires, indiquant que ce repli n’était pas le signe d’un désengagement de la France mais d’une volonté de permettre aux pays africains de s’approprier leur propre protection et leur politique en matière de paix et de sécurité. Il a, par ailleurs, annoncé qu’une révision des accords militaires et de sécurité passés avec huit pays africains au lendemain des indépendances, va également avoir lieu dans le cadre de cette nouvelle politique.

 
 

Le Général Georgelin a réitéré l’engagement de la France à contribuer au renforcement de la paix et de la sécurité en Afrique notamment à travers sa participation au cycle de formation Euro Recamp/Amani Africa dans le cadre du volet paix et sécurité du Partenariat Afrique – UE.

 
 

Rappelons qu’à ce jour, 30 000 soldats français sont déployés sur le continent africain.

 
 

 

 

SOURCE : African Union Commission (AUC)


Categories

%d bloggers like this: