Posted by: africanpressorganization | 12 January 2009

Ethiopie / Union africaine / Réunion des experts de la Conférence extraordinaire des ministres de l’économie et des finances

 


 

Ethiopie / Union africaine / Réunion des experts de la Conférence extraordinaire des ministres de l’économie et des finances

 

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 12 janvier 2009/African Press Organization (APO)/ —
Les experts spécialistes de l’économie et des finances se sont rencontrés hier, dimanche 11 janvier 2009, au siège de l’Union africaine à Addis Abeba, Ethiopie, dans le cadre de la Conférence extraordinaire des ministres africains de l’économie et des finances (CAMEF). Cette rencontre avait pour objectif de débattre de questions relatives à l’accélération du processus d’intégration régional et continental
ainsi que de la promotion du développement en Afrique.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par M. Maxwell Mkwezalamba, Commissaire aux affaires économiques de l’Union africaine en présence de représentants du Secrétaire général de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et de la Banque africaine de développement (BAD).

Dans son discours, le Commissaire Mkwezalamba a indiqué que la Conférence extraordinaire arrive au moment où
la crise financière et économique mondiale a changé l’environnement dans lequel les pays africains mènent et mettent en œuvre leurs politiques économiques. «Même si l’impact de la crise est maintenant connu, il est évident qu’il touchera la région de manière directe et indirecte » a-t-il dit.

Il a appelé les experts à consacrer leur temps, leur énergie et leur savoir-faire à la formulation de recommandations concrètes et réalisables qui permettront à l’Afrique de répondre aux attentes des peuples africains et «d’aider l’Afrique à être maîtresse de son destin ». (L’intégralité du discours de M. Mkwezalamba est sur le site de l’UA à l’adresse http://www.africa-union.org).

S’exprimant au nom de la CEA, le Directeur intérimaire de la division du commerce, des finances et du développement économique, M. Abdoulahi Mahamat, a souligné que la Conférence est le signe d’une forte coopération entre la Commission de l’Union africaine et la CEA. Il a défini cette collaboration comme une opportunité pour les deux institutions de partager leurs visions des principaux défis économiques auxquels l’Afrique doit faire face.

Dans le même temps, les experts examineront le projet de Protocole portant établissement de la Banque africaine d’investissement, l’étude de faisabilité de la Bourse panafricaine des valeurs, les sources alternatives de financement de l’Union africaine ainsi que la mise en place d’une feuille de route et d’un plan d’action de la micro-finance en Afrique.

 

 

SOURCE : African Union Commission (AUC)


 


Categories

%d bloggers like this: