Posted by: africanpressorganization | 5 January 2009

Gabon / Arrestations de représentants de la société civile

 


 

 

Gabon / Arrestations de représentants de la société civile

 

LIBREVILLE, Gabon, 5 janvier 2009/African Press Organization (APO)/ — Actualités diplomatiques du ministère français des Affaires étrangères / Point de presse du 02 janvier 2009

 

(…)

 

 

(Au Gabon, le 31 décembre au matin, il y a eu des arrestations de représentants de la société civile, membres d’ONG et d’une personne s’étant constituée partie civile dans une plainte en France visant les modalités d’acquisition de biens immobiliers par des présidents africains, notamment le président gabonais. Hier, une dépêche indique que les deux ONG demandent la libération immédiate des personnes en question et invite les autorités françaises à intervenir auprès de leurs homologues gabonais pour que la justice puisse suivre son cours en toute sérénité, dans le respect des droits de l’Homme. Je voulais connaître votre attitude à cet égard et les développements éventuels à prévoir ?)

 

 

Nous comprenons que sept personnes ont été interpellées. Elles l’ont été lors d’une procédure judiciaire respectueuse du droit national.

 

Nous considérons d’une part qu’il faut respecter les procédures de justice mais d’autre part, nous rappelons notre attachement au rôle de la société civile.

 

Nous venons d’avoir notre ambassade qui suit attentivement cette situation pour tenter de comprendre ce qui se passe. Ces personnes font, semble-t-il, l’objet d’une garde à vue, nous attendons de voir comment les choses vont évoluer. Nous suivons attentivement cette affaire.

 

 

(Quel est le délai maximum de garde à vue au Gabon ?)

 

 

Cinq jours hors jours fériés.

 

 

(S’il n’y a pas de libération le 5 janvier, que ferez-vous ?)

 

 

Nous verrons, nous suivons attentivement la situation.

 

 

 

SOURCE : France – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: