Posted by: africanpressorganization | 24 December 2008

Côte d’Ivoire / Le chef de l’ONUCI inaugure une école prés de San Pedro

 


 

Côte d’Ivoire / Le chef de l’ONUCI inaugure une école prés de San Pedro

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 24 décembre 2008/African Press Organization (APO)/ — Comme à Bondoukou la veille, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire, YJ Choi, a inauguré mardi à Poro, près de San-Pedro, à 368 km d’Abidjan, une école construite sur financement de la mission onusienne.

 

Entrant dans le cadre des 100 projets à impact rapide pour la paix initiés en juin dernier, l’édifice constitué de trois salles de classe et bâti par le bataillon sénégalais basé à San-Pedro, a bénéficié, en plus du concours de l’ONU, des contributions de la Suisse et de la République de Corée.

 

« Investir dans l’éducation, c’est investir pour l’avenir », a déclaré le Chef de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) à la cérémonie inaugurale. Dans une perspective plus large, il a assuré que la fin de la crise était proche avec la réalisation d’avancées historiques dans la restauration de la paix et de la sécurité ainsi que dans la conduite de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs, qui a déjà touché près de trois millions de personnes depuis son lancement le 15 septembre dernier.

 

L’ambassadeur de Suisse en Côte d’Ivoire, Dominik Lachenbacher, a salué la construction de ce « joyau », précisant que ce geste magnifiait l’amitié entre son pays et les populations ivoiriennes.

 

Le préfet de Région, N’guessan Obouo Jacques, à la suite du représentant du Directeur régional de l’Education nationale, Seydou Fofana et du Chef de village de Poro, Tagno Klah, a remercié l’ONUCI pour cette action qui va, a-t-il dit, renforcer le taux de scolarisation dans ce village dont les enfants n’auront plus à se déplacer jusqu’à San-Pedro, à la conquête du savoir.

 

Après Poro, le Représentant spécial et sa suite ont visité le Centre culturel de la capitale du Bas-Sassandra, également réhabilité par le bataillon sénégalais. Ce qui a fait dire au Préfet de Région que les Casques bleus, en plus d’assurer la sécurité, se sont investis dans les œuvres de développement. Les deux ouvrages ont coûté environ 20 millions de FCFA.

 

Lors de la visite du centre culturel, M Choi a pu assister à une séance d’enrôlement.

 

 

 

SOURCE : Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: