Posted by: africanpressorganization | 22 December 2008

Course “Africa Race” / Sérieuses mises en garde du ministère français des Affaires étrangères

 


 

 

Course “Africa Race” / Sérieuses mises en garde du ministère français des Affaires étrangères

 

PARIS, France, 22 décembre 2008/African Press Organization (APO)/ — Actualités diplomatiques du ministère des Affaires étrangères / Point de presse du 19 décembre 2008

 

(…)

 

Après une première réunion le 16 octobre, les organisateurs de la course Africa Race ont de nouveau été reçus au Quai d’Orsay ce 19 décembre.

 

Le ministère leur a renouvelé à cette occasion les sérieuses mises en garde qui leur avaient déjà été exprimées à propos des risques auxquels le parcours envisagé exposait les concurrents.

 

Contrairement à ce qu’affirment certains articles de presse, la position soulignée devant les organisateurs n’est certainement pas qu'”aucune menace ne pèse sur le parcours”.

 

Au contraire, si le tracé de l’Africa Race n’est pas modifié pour tenir compte des menaces qui pèsent sur certaines étapes actuellement prévues, le ministère des Affaires étrangères et européennes ne pourra que réaffirmer sa profonde inquiétude et appeler une nouvelle fois les organisateurs à leurs responsabilités.

 

 

(Pouvez-vous nous détailler les risques ?)

 

 

Ce n’est pas à moi de détailler ce qui n’est, à ce stade, qu’une proposition de parcours. Nous avons très clairement indiqué aux organisateurs de la course qu’il y avait un certain nombre d’étapes qui nous paraissaient préoccupantes, ceci dans le cadre d’un dialogue avec eux. C’est à eux de voir de quelle manière ils tiendront compte de ces recommandations.

 

Nous ne souhaitons pas donner de détails sur les étapes qui ont fait, de notre part, l’objet d’alertes très claires.

 

 

(Quelle partie de l’Afrique est-elle concernée ?)

 

 

Je ne vous dirai rien de plus. Certains articles de presse ont indiqué que l’on aurait mentionné qu’il n’existait aucune menace sur le parcours, c’est inexact.

 

(De quel type de menace s’agit-il ? Quelles sont les étapes

 

spécifiquement menacées ?)

 

 

Je ne répondrai pas à cette question en détail puisque nous sommes en discussion avec les organisateurs de cette course afin de leur indiquer les risques. Nous attendons qu’ils prennent leurs responsabilités, c’est-à-dire qu’ils adaptent le parcours. Nous n’allons pas vous donner les détails, ni du parcours actuel, ni les adaptations que nous souhaitons.

 

Il s’agit évidemment de risques graves, portant sur la sécurité de l’ensemble des personnes concernées par la course.

 

 

(Quels sont les organisateurs de la course ?)

 

 

Il s’agit d’Hubert Auriol.

 

(…)

 

 

 

SOURCE : France – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: