Posted by: africanpressorganization | 8 December 2008

Gabon / Omar Bongo Ondimba à l’ouverture du Dialogue Politique Inclusif en République Centrafricaine

 

 


 

 

Gabon / Omar Bongo Ondimba à l’ouverture du Dialogue Politique Inclusif en République Centrafricaine

 

LIBREVILLE, Gabon, 8 décembre 2008/African Press Organization (APO)/ — Le président de la République, Hadj Omar Bongo Ondimba, en sa qualité de médiateur au sein de la crise politique de la République Centrafricaine et président du Comité Ad hoc de la gestion des conflits dans la sous région, a quitté Libreville ce lundi 8 décembre à destination de Bangui, où il prendra part à la cérémonie inaugurale du tant attendu Dialogue Politique Inclusif, censé réconcilier l’opinion politique nationale après de longues années d’instabilité dans le pays.

Parce qu’il s’implique personnellement dans la résolution des conflits, mieux la promotion de la paix au sein des pays de l’Afrique Centrale dont la RCA, depuis la Conférence de réconciliation nationale en Centrafrique avec la signature du pacte de ladite réconciliation en 1998 sous Ange Félix Patassé, de Sommets en Sommets, le Doyen Omar Bongo Ondimba, régulièrement sollicité aussi bien par les opposants que par les autorités centrafricaines légitimes, est incontestablement celui qui maîtrise le dossier politique de ce pays frère depuis des générations.

De par son charisme auprès des protagonistes, la présence du Chef de l’Etat gabonais en RCA, en cette journée particulière de l’histoire politique du pays, augmente à suffisance les chances de rassemblement de toutes les parties impliquées dans ce processus de réconciliation, qui plus est, d’un dialogue sincère et franc entre fils de ce pays frère.

L’ancien président de la République de Burundi, le major Pierre Buyoya, qui présidera le Dialogue politique inclusif (DPI) en RCA, censé résoudre la crise engendrée par l’existence de nombreux groupes armés dans le nord de la République Centrafricaine, est arrivé mardi à Bangui.

Mardi 2 décembre 2008, le président François Bozizé, en bref séjour dans la capitale gabonaise, était venu recueillir les derniers et judicieux conseils de celui qu’il considère comme le garant du retour de la stabilité sociopolitique dans son pays, afin que tous les rouages inhérents au notoire Dialogue Politique Inclusif, tournant décisif de l’histoire de la République Centrafricaine, soient passés en revue sous l’égide du numéro un gabonais.

Les principaux protagonistes de la crise politique centrafricaine se sont réunis plusieurs fois à Libreville pour les préparatifs des assises de Bangui, devant regrouper le régime centrafricain en place, l’opposition politique, les Groupes Armés et la Société Civile.

La célébration du cinquantenaire de la République Centrafricaine et l’organisation du Dialogue politique inclusif dont les travaux s’ouvrent ce lundi 8 décembre à Bangui, constituent, aux dires des nationaux, les deux événements importants qui se marient parfaitement, en ce mois de décembre 2008 dans la capitale centrafricaine, sous l’impulsion du Général d’Armée François Bozizé, Président de la République, Chef de l’Etat. 

Le Khalife Général du Gabon, Hadj Omar Bongo Ondimba, en dépit de ses nombreuses contraintes y compris la symbolique cérémonie de sacrifice du mouton (Aïd El Khébir) à laquelle il devait se soumettre par conviction ce matin, s’est rendu à Bangui rompu au retour de la paix en RCA, léguant ses attributions confessionnelles au président de la Conférence Islamique du Gabon, Ali Bongo Ondimba. Le Chef de l’Etat regagnera Libreville ce même lundi 8 décembre 2008.

 

 

SOURCE : Presse Présidentielle, Gabon


Categories

%d bloggers like this: