Posted by: africanpressorganization | 6 December 2008

RDC / Le déploiement des Casques bleus et le renforcement de leur position continuent au Nord-Kivu

 

 


 

 

RDC / Le déploiement des Casques bleus et le renforcement de leur position continuent au Nord-Kivu

 

KINSHASA, République démocratique du Congo (RDC), 6 décembre 2008/African Press Organization (APO)/ — Point de presse quotidien du bureau de la porte-parole du secrétaire général de l’ONU / 5 décembre 2008

 

La MONUC a déclaré qu’elle travaillait à assurer un cessez-le-feu durable entre les parties belligérantes au Nord-Kivu, ainsi qu’à revigorer les pourparlers de paix entre elles.  Elle a également indiqué que le déploiement des Casques bleus et le renforcement de leur position continuent au Nord-Kivu.  Des troupes francophones supplémentaires ont été envoyées à Goma afin d’augmenter le nombre de celles qui ont été assignées à la protection des civils.  Les hélicoptères de combat de la Mission restent en état d’alerte dans la région et ils ont reçu l’ordre de répliquer directement aux attaques contre les civils.  Les forces spéciales des Nations Unies surveillent, par ailleurs, la frontière entre le Rwanda et la RDC ainsi que d’autres zones sensibles. 

 

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a, pour sa part, indiqué qu’il avait été dans l’incapacité de retrouver quelque 90 000 déplacés dans la zone de Rutshuru.  Ces déplacés avaient initialement trouvé refuge dans trois sites de fortune ainsi que dans un camp géré par l’ONU.  Ces camps ont ensuite été fermés de force, livrant les déplacés à leur propre sort.  On estime que nombre d’entre eux sont repartis vers leurs villes et villages d’origine au fur et à mesure que la situation générale en matière de sécurité s’améliorait dans l’ensemble du Nord-Kivu.

 

Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) estime maintenant que les raids répétés de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), depuis le mois de septembre, ont provoqué le déplacement de quelque 83 000 personnes dans la province orientale.  Avec ces raids qui ne faiblissent pas, l’OCHA a indiqué que des agents humanitaires retournent dans la région pour aider les personnes déplacées.

 

 

SOURCE : United Nations – Office of the Spokesperson of the Secretary-General


Categories

%d bloggers like this: