Posted by: africanpressorganization | 5 December 2008

Gabon / Omar Bongo Ondimba garantit l’offensive des PME-PMI du Gabon dans la sous région

 


 

 

Gabon / Omar Bongo Ondimba garantit l’offensive des PME-PMI du Gabon dans la sous région

 

LIBREVILLE, Gabon, 5 décembre 2008/African Press Organization (APO)/ — Aux fins de relever le niveau d’expertise, relationnel et de fonctionnement du secteur privé du pays, le Programme d’Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP), créé par le président de la République, Hadj Omar Bongo Ondimba, conduit une délégation de dix représentants gabonais du secteur, au 3è Salon international de l’Entreprise (PROMOTE 2008) qui se tient dès ce 5 décembre au palais des Congrès de Yaoundé, rencontre à laquelle prennent part de nombreux pays de la zone CEMAC et d’ailleurs.

PROMOTE est organisé, pour l’intérêt général et le progrès économique, sur une base non lucrative par la Fondation Internationale Inter-Progress présente au Cameroun par une Antenne régionale depuis 1993. Cette initiative conforme aux ambitions de développement économique du secteur privé des Etats ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) que prône le Centre pour le Développement de l’Entreprise (CDE), offre aux participants une densité exceptionnelle de contacts en un même lieu, une excellente occasion de réfléchir à l’essentiel et mieux se faire apprécier, tant la promotion y constituera un processus permanent.

Présenté aux PME-PMI du Gabon le 25 mai 2007, à l’issue de sa création par le Chef de l’Etat, le Programme d’Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP), dont le Gabon fait partie de l’un des rares pays (Haïti, Tanzanie, Côte d’Ivoire, Sénégal) à l’avoir mis sur pied, a pour rôle de soutenir les Petites et moyennes entreprises à fort potentiel de croissance en y apportant la capacité des organisations intermédiaires, puis la capacité et la compétitivité desdites PME sur le plan national voire international.

C’est dans cette optique avant-gardiste, que le président de la République a injecté plus de 10 millions d’Euros au CDE, fonds placés pour accompagner le secteur privé gabonais et géré en territoire national par la CEAC, dans sa volonté de promouvoir l’entreprenariat privé, l’emploi de la main d’œuvre gabonaise et la lutte contre la pauvreté dans son pays.
Cet organisme placé sous la tutelle du ministère gabonais des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie sociale et de la lutte contre la pauvreté, a été pensé pour accompagner les entreprises gabonaises du secteur privé, au regard des exigences de compétitivité et d’efficacité que promeut le CDE, dans un contexte de faible taux de survie des entreprises privées nationales et un manque criard de fonds propres, au sein des deux secteurs formels (1000 PME) et informels (10 000 PME).

« Le CDE est surtout un partenaire technique notamment dans le cadre de la mise en place d’un programme d’appui au développement du secteur privé qu’on appelle en abrégé PADSP. Son rôle c’est de mettre à la disposition du Gabon, particulièrement des PME gabonaises, toute son expérience (30 ans) ; parce que le CDE reste à ce jour la seule institution ayant l’expertise de l’accompagnement et l’Appui aux PME-PMI des pays UE –ACP », a confié Dominique M Tchivounda, Expert national, représentant permanent du Gabon au CDE.

Le Centre pour le Développement de l’Entreprise (CDE), institution conjointe du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) et de l’Union européenne, dans le cadre de l’Accord de partenariat de Cotonou signé le 23 juin 2000, apporte toute son expérience aux PME gabonaises, sur le double plan relationnel et financier, son rôle étant particulièrement de subventionner à 80% les entreprises privées dans différentes étapes du développement de l’entreprise ; notamment l’étude du marché. Par ailleurs, sur le plan relationnel, le Centre possède un réseau institutionnel, en relations sur toute l’Europe avec différents organismes à l’instar de l’Agence Française de Développement (AFD), la WAX en Belgique…qu’il met à contribution.

Avec ce vaste projet de développement économique du secteur privé, le Gabon avec le soutien de son Chef d’Etat, fort de son aura diplomatique international en tant que Doyen des leaders du continent, souhaite occuper les premières loges de ce secteur dans la sous région voire de l’Afrique. Selon l’ Expert Dominique Tchivounda, avec son potentiel d’entreprises spécialisées dans le Service, grâce à la qualité de ses infrastructures et à la stabilité politique jalousement préservée par son leader, le Gabon a un rôle économique important à jouer dans la sous région.

 

 

SOURCE : Presse Présidentielle, Gabon


Categories

%d bloggers like this: