Posted by: africanpressorganization | 26 November 2008

Zimbabwe / Déclaration de la présidence du conseil de l’Union Européenne

 


 

Zimbabwe / Déclaration de la présidence du conseil de l’Union Européenne

 

HARARE, Zimbabwe, 26 novembre 2008/African Press Organization (APO)/ — La Présidence du Conseil de l’Union européenne regrette vivement que M. Kofi Annan, M. Jimmy Carter et Mme Graça Machel, qui avaient prévu d’effectuer une mission d’évaluation de la situation humanitaire au Zimbabwe au cours du week-end dernier, n’aient pu se rendre sur place. L’éclairage que cette mission aurait pu apporter à la communauté internationale, au titre du “Groupe des sages”, fondé par Nelson Mandela, aurait été particulièrement utile alors que la situation humanitaire se dégrade de façon alarmante.

Près de la moitié de la population du Zimbabwe est aujourd’hui dépendante de l’aide alimentaire, 80% de la population vit en situation de précarité, un enfant sur quatre a perdu un ou ses deux parents du fait du sida, et la dégradation des infrastructures, notamment médicales, a conduit à l’apparition du choléra, qui a déjà causé près de 300 décès. Dans un tel contexte, une évaluation de la situation humanitaire n’était pas seulement nécessaire, mais indispensable.

La Présidence du Conseil de l’Union européenne est préoccupée par le blocage qui affecte les négociations depuis maintenant plus de deux mois. Elle soutient la médiation de la SADC et souhaite qu’elle permette la formation d’un gouvernement reflétant le verdict des urnes tel qu’il s’est exprimé démocratiquement lors des élections du 29 mars. Elle encourage l’Union africaine et l’ONU, en qualité de membres du ” Groupe de référence ” à poursuivre leur mission en faveur d’une sortie crédible de la crise.

L’Union européenne a plusieurs fois réaffirmé son engagement aux côtés de la population du Zimbabwe et sa disponibilité, dès qu’elle disposera de garanties sur le rétablissement de l’Etat de droit et sur le respect des droits de l’homme, à adopter un ensemble important de mesures susceptible de consolider la démocratie et d’assurer le redressement économique et social du pays./.

 

 

SOURCE : Présidence du Conseil de l’Union européenne


Categories

%d bloggers like this: