Posted by: africanpressorganization | 11 November 2008

Gabon / Tchad / Le premier ministre Tchadien Youssouf Saleh Abbas chez le Doyen Omar Bongo Ondimba

 


 

 

Gabon / Tchad / Le premier ministre Tchadien Youssouf Saleh Abbas chez le Doyen Omar Bongo Ondimba

 

 

LIBREVILLE, Gabon, 11 novembre 2008/African Press Organization (APO)/ — Annoncé pour ce mardi en mi-journée à Libreville, par la Direction Générale du Protocole d’Etat gabonais, Youssouf Saleh Abbas, émissaire du président tchadien Idriss Deby Itno, devrait être reçu ce 11 novembre au palais présidentiel par le Doyen des leaders d’Afrique, Hadj Omar Bongo Ondimba.

La visite de l’émissaire tchadien, est officiellement inscrite dans le cadre du renforcement des relations d’amitié et de coopération bilatérale entre Libreville et N’Djamena.

Au nombre des sujets qui constitueront les échanges entre Youssouf Saleh Abbas et le président Omar Bongo Ondimba, figurera en bonne place l’échange des ambassadeurs qui a eu lieu dimanche entre le Tchad et le Soudan.

Après une brouille de 6 mois, durant laquelle le Chef de l’Etat gabonais, bien avant la médiation de son homologue libyen, a mis à contribution son aura et son pays pour la normalisation des liens entre ces deux peuples frères et voisins, aussi bien à Khartoum qu’à N’Djamena, le Soudan et le Tchad, qui s’accusent régulièrement de soutenir des rébellions hostiles à leurs régimes respectifs, ont renoué cette fin de week-end, leurs relations diplomatiques.

Par ailleurs, cette rencontre constituera le truchement de consultation du Chef de l’Etat gabonais par son homologue du Tchad, dans le cadre des concertations permanentes que les leaders de la Sous-région et d’Afrique globale opèrent auprès du Doyen du continent, en vue, soit de maintenir, ou encore de rétablir la sérénité politique au sein de leurs Etats respectifs.

Pour le cas précis du Tchad, Omar Bongo Ondimba, s’implique personnellement, à travers des médiations régulières, sous jacentes ou nommément reconnues, en vue du retour de la stabilité politique en République du Tchad.

En effet, c’est depuis 1977, alors président en exercice de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), que Omar Bongo avait lancé un appel solennel à tous les mouvements d’opposition (dont faisait  partie Idriss Deby Itno) au régime légal du Tchad, sous le président Félix Malloum, « afin de trouver les voies et moyens pour aboutir à la paix au Tchad ».

C’est dans cette volonté continue, à travers de nombreux conciliabules tenus à Libreville, que le Doyen Omar Bongo Ondimba poursuit la promotion de la paix dans la Sous-région et particulièrement au sein de ce pays voisin, via le retour à la table des négociations, et au respect des institutions légales, entre les actuels rebelles tchadiens et le régime d’Idriss Deby, sur la sellette du fait de nombreuses invasions rebelles repoussées jusqu’ici, par N’Djamena.

 

 

SOURCE : Presse Présidentielle, Gabon


Categories

%d bloggers like this: